EDF reporte sa décision sur Hinkley Point, consulte son CCE

le , mis à jour à 19:18
6
EDF REPORTE DE QUELQUES SEMAINES SA DÉCISION SUR HINKLEY POINT
EDF REPORTE DE QUELQUES SEMAINES SA DÉCISION SUR HINKLEY POINT

PARIS (Reuters) - EDF a reporté sa décision finale d'investissement sur le projet d'Hinkley Point, au Royaume-Uni, après son assemblée générale du 12 mai afin de consulter son comité central d'entreprise (CCE), ont déclaré vendredi deux sources proches du dossier.

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a dit le mois dernier au parlement qu'une décision sur l'investissement de 23 milliards d'euros pour la construction de deux réacteurs nucléaires au Royaume-Uni serait prise d'ici début mai.

Le PDG d'EDF Jean-Bernard Lévy a déclaré vendredi après-midi lors d'un conseil d'administration qu'il avait décidé de consulter le CCE, ont précisé ces sources, confirmant une information des Echos.

"La procédure prendra quelques semaines", ont déclaré les sources.

EDF n'a pas souhaité faire de commentaire dans l'immédiat.

Le CCE d'EDF a demandé jeudi une consultation préalable sur le projet d'EPR à Hinkley Point, en menaçant sinon de porter le dossier en justice.

En Grande-Bretagne, Greenpeace et le fournisseur d'énergie renouvelable Ecotricity ont menacé vendredi d'engager une procédure judiciaire contre le projet d'Hinkley Point si celui-ci bénéficie du soutien financier de l'Etat français.

Le gouvernement a promis mercredi que la vigilance de l’Etat français envers EDF était "totale" après une réunion à l'Elysée sur la situation financière du groupe, avec une attention toute particulière sur l'investissement d'Hinkley Point, partagé à deux tiers/un tiers entre EDF et le chinois CGN, déjà alliés pour la construction de deux réacteurs en Chine.

(Geert de Clercq, avec Cyril Altmeyer, édité par Marc Joanny)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga il y a 7 mois

    les 23 milliards deviendront 50 voire bien plus......

  • M3366730 il y a 8 mois

    http://lexpansion.lexpress.fr/entreprises/temps-de-travail-chez-edf-les-trois-accusations-de-la-cour-des-comptes_1358424.html Il faut augmenter la productivité : moins que "celle inscrite dans le droit du travail (1607 heures)", souligne la Cour des Comptes. Chez RTE (8.800 salariés), le nombre d'heures travaillées cette année-là a même en

  • lsleleu il y a 8 mois

    EDF qui était un fleuron de l'industrie, qui à la suites des recommandations de l'Europe, complétée par la gestion calamiteuse de son principal actionnaire, est en train de couler au point de dire que cette société est au bord de la faillite. Je rêve !!!

  • neutro il y a 8 mois

    @m1234592: votre première idée tient plus du folklore qu'autre chose, par contre, le 2ème post a du sens, une première série ne devrait être poursuivie qu'après un retour d'expérience positif et suffisant des premières unités et pour info, le 1er EPR en France sera celui de Flamanville...ET pour en revenir à l'article, consulter un CCE sur un sujet pareil, relève plutôt du suicide...

  • m1234592 il y a 8 mois

    La décision devrait, au profit de tous, être reportée après la mise en production de La Hague et de l'EPR finlandais.

  • m1234592 il y a 8 mois

    On paye aujourd'hui la restructuration catastrophique d'AREVA. Anne Lauvergeon aurait du être condamnée à rembourser au minimum tous ses salaires et primes. Cette restructuration qui pouvait sembler être une bonne idée pour sauver quelques emplois va entraîner aujourd'hui 4 fois plus de chômeurs. Un bel exemple après bien d'autres de la "gestion" socialiste.