EDF relativise les anomalies sur l'EPR de Flamanville

le
0
Le réacteur nucléaire de nouvelle génération en train d'être construit à Flamanville. (© C. Triballeau / AFP)
Le réacteur nucléaire de nouvelle génération en train d'être construit à Flamanville. (© C. Triballeau / AFP)

«Aucune pièce n'est affectée par des problèmes de teneur en carbone», preuve de la résistance des pièces, à part la cuve pour laquelle l'ASN a annoncé en avril 2015 une «anomalie sérieuse», a assuré Antoine Ménager, le directeur du chantier, dont EDF est maître d’œuvre, lors d'une réunion de la commission locale d'information (CLI) de Flamanville, aux Pieux, une commune voisine.

Le gendarme du nucléaire a annoncé vendredi la détection de 20 nouvelles irrégularités sur des équipements de cette installation. Les anomalies ont été relevées dans le cadre d'un audit de l'usine du Creusot d'Areva, où ont été fabriquées ces pièces. L'audit a été réalisé après la découverte en 2015 du problème de la cuve de l'EPR.

«Pour les 20 autres équipements, on n'est pas dans des phénomènes métallurgiques, on est sur des incohérences dans les dossiers», a assuré M. Ménager.

Invité par l'AFP à confirmer que les 20 pièces n'avaient pas de problème de teneur en carbone, Eric Zelnio, de l'ASN, a répondu que le gendarme du nucléaire n'avait «pour l'instant pas d'élément» montrant ce type de problème. «L'instruction de ce dossier n'est qu'au tout début», a précisé Hélène Héron, directrice de l'antenne de l'ASN à Caen.

Le gendarme du nucléaire étudie en priorité 87 autres anomalies qui concernent des réacteurs en fonctionnement.

Concernant la cuve de l'EPR, EDF est

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant