EDF propose deux pistes à Constellation

le
0
L'électricien français tente de renouer le dialogue après l'annonce du retrait de son partenaire américain de leur projet commun dans le nucléaire aux Etats-Unis.

Après la «surprise» et la «consternation», EDF cherche à démêler le noeud. Samedi dernier, EDF apprenait que son partenaire américain Constellation se retirait du projet de réacteur EPR de Calvert Cliffs 3 aux Etats-Unis. Mercredi soir, le groupe français a tenté de renouer le dialogue avec l'américain, avec qui les relations sont très tendues depuis que Constellation a fait savoir qu'il souhaitait exercer une option de vente d'actifs qui pourrait coûter jusqu'à deux milliards de dollars à EDF. A la Bourse de Paris, l'action EDF perd 0,29% à 30,74 euros, dans un marché en légère hausse de 0,24%.

Dans une lettre envoyée à Michael Wallace, le directeur financier de Constellation, EDF écrit qu'il est prêt à prendre à son compte, jusqu'au démarrage du projet, tous les risques et les charges liés au site de Calvert Cliffs.

Autre piste esquissée : le rachat de la part de Constellation dans Unistar (leur coentreprise), avec la possibilité d'associer un autre pa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant