EDF présente son plan de réduction des effectifs

le
0
Un technicien EDF à la centrale nucléaire de Fessenheim. (© S. Bozon / AFP)
Un technicien EDF à la centrale nucléaire de Fessenheim. (© S. Bozon / AFP)

Après avoir recruté massivement ces dernières années pour renouveler ses compétences dans le nucléaire, EDF s'apprête à inverser la vapeur : l'électricien présentera jeudi en comité central d'entreprise (CCE) une réduction de ses effectifs d'environ 6% d'ici à 2018, sans licenciement. Ces suppressions de postes chez EDF SA ont été chiffrées à au moins 4.000 vendredi par des sources syndicales. Elles se feront via des non-remplacements de départs à la retraite ou des départs anticipés.

Sollicité mardi, EDF ne souhaitait toujours pas faire de commentaire.

Inversion de tendance

Pour l'électricien, qui a beaucoup embauché ces cinq dernières années avec un taux de remplacement des départs en retraite «qui avoisinait les 200% en 2013», selon son dernier bilan social, c'est une brusque inversion de tendance.

Une réduction «drastique» dénoncée mardi par la fédération FO Mines et Energie, qui annonce qu'«en signe d'opposition», elle quittera la séance du CCE jeudi après s'être exprimée. La CGT, première force syndicale de l'entreprise, la CFE-CGC et FO appellent d'ailleurs à la grève ce jour-là pour "assurer la pérennité" de l'entreprise, "préserver nos emplois et notre statut et garder les moyens pour bien faire son travail".

Au 31 décembre 2014, les effectifs d'EDF SA étaient de 67.567 salariés statutaires, contre 64.838 en 2012, soit une hausse de 4,2% en deux ans. Entre

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant