EDF : pour le rendement de 5,3%

le
0
Le siège d'EDF. (© Simon / CC)
Le siège d'EDF. (© Simon / CC)

(lerevenu.com) - Malgré une bonne performance opérationnelle et financière en 2014, l'électricien peine encore à convaincre les investisseurs. Certes, le chiffre d'affaires annuel de 72,9 milliards d'euros a reculé de 1,4% à données comparables. Mais l'excédent brut d'exploitation a bondi de 6,5%, porté principalement par l'activité en France et plus particulièrement par l'effet positif du rattrapage tarifaire. En Bourse, le titre EDF se replie de 16% sur un an.

La profitabilité remonte ainsi de 22,4 à 23,7%. Aidé notamment par un repli de 13,3% des charges financières, le résultat net part du groupe s'élève à 3,7 milliards, en augmentation de 5,2%. Au bilan, la dette nette progresse légèrement, à 34,2 milliards, mais le ratio d'endettement ne représente que deux fois l'excédent brut d'exploitation.

La situation des flux de trésorerie reste compliquée : le cash-flow net issu de l'activité est quasiment stable, à 10,6 milliards, tandis que les sorties de cash nettes liées aux investissements avoisinent 12,4 milliards. Ainsi, pour payer les dividendes, EDF a accru son endettement net de 2,9 milliards. Le groupe fera sans doute de même cette année pour financer le paiement d'un coupon de 1,25 euro par action, délivrant tout de même un rendement de 5,3%.

Les comptes d'EDF devraient rester sous pression en raison des lourds investissements

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant