EDF : plan d'action post-Fukushima

le
0
EDF a notamment proposé à l'ASN un réexamen des différents dispositifs de protection des centrales.

Le siège d'EDF à Paris était bouclé jeudi matin par les forces de sécurité. Des militants de Greenpeace avaient escaladé l'immeuble pour y dérouler une banderole sur laquelle on pouvait lire «le nucléaire sûr n'existe pas». Au même moment, Henri Proglio, le président de l'électricien, juste après avoir été auditionné par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), tenait sa première conférence de presse depuis la catastrophe de Fukushima.

Les premières propositions d'EDF à l'ASN pour «renforcer la sûreté et la maîtrise de son parc de production nucléaire» sont désormais sur la table. Il ne s'agit toutefois que d'une étape inaugurale, «puisque nous prendrons telle ou telle mesure après l'audit des centrales conduit en fonction d'un référentiel de sûreté», a précisé Hervé Machenaud, le directeur de la production et ingénierie chez EDF. Ce cahier des charges est actuellement en cours d'élaboration sous l'autorité de l'ASN. De son côté, le gouver

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant