EDF : perspectives encourageantes

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Même s'ils s'avèrent un peu inférieurs à certains consensus d'analystes, les résultats publiés par l'électricien n'en ont pas moins été bien accueillis par le marché boursier. Ils traduisent la hausse des tarifs de l'électricité en France et la compression des coûts d'exploitation du groupe, précise EDF.

L'excédent brut d'exploitation a atteint 16,1 milliard d'euros, en progression de 7,7% dont 4,6% de croissance interne. Le résultat net courant, en hausse de 16,9% à 4,2 milliards d'euros, a bénéficié de 629 millions d'euros provenant de la reconnaissance des coûts de portage de la créance CSPE (contribution au service public de l'électricité cumulés) à fin 2012. L'accord par lequel l'Etat s'est engagé à régler 4,9 milliards d'euros d'ici à fin 2018 a été annoncé en janvier dernier.

EDF peut ainsi afficher un résultat net part du groupe de 3,3 milliards d'euros, en hausse de 5,3%.

Le dividende qui sera proposé à l'assemblée générale a été fixé à 1,25 euro par action. Il représente 55% du résultat net courant. La Bourse salue aussi la précision des objectifs affichés pour 2013, entre autres un plan d'économie, baptisé «Spark», de 1 milliard d'euros, dès cette année, et une croissance comparable de l'excédent brut d'exploitation compris entre 0 et 3%. 

Le ratio de l'endettement financier net d'EDF, qui est détenu à 85% par l'Etat, devrait être compris maintenu entre 2 et 2,5, alors qu'il était de 2,4 à fin décembre dernier. La situation financière du groupe, alourdie par 41,6 milliards d'euros de dette (fin 2012), a bénéficié, en janvier derniern d'un apport d'oxygène de 6 milliards d'euros de titres subordonnés considérés pour moitié comme des fonds propres par les agences de notation. 

Conservez

Les cours d'EDF en direct

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant