EDF pénalisé par l'arrêt de nouveaux réacteurs

le
0

(AOF) - En repli de 2,78% à 10,15 euros, EDF accuse la plus forte baisse du SBF120. Le titre qui n'a pas réagi hier à l'information selon laquelle l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) avait demandé à l’électricien d'arrêter dans les prochains jours ou prochaines semaines cinq nouveaux réacteurs nucléaires est pénalisé ce matin. Un porte-parole d'EDF a pourtant confirmé hier que les contrôles seraient lancés d'ici trois mois, précisant que les arrêts de ces cinq réacteurs ne remettaient pas en cause les objectifs de production d'électricité d'origine nucléaire de l'opérateur.

EDF doit mener des contrôles complémentaires sur certains fonds primaires de générateurs de vapeur de cinq de ses réacteurs dont l'acier est affecté par une concentration élevée en carbone. La réalisation de ces contrôles nécessitera la mise à l'arrêt des réacteurs concernés. Ces réacteurs sont Tricastin 2 et 4, Fessenheim 1, Gravelines 4 et Civaux 1.

Fin juin, l'ASN avait indiqué que 46 générateurs de vapeur présents dans 18 réacteurs exploités par EDF en France étaient susceptibles de présenter sur certaines zones une concentration en carbone trop importante, comme cela a déjà été détecté l'an dernier sur la cuve de Flamanville 3.

Les fonds primaires des générateurs de vapeur ont été fabriqués il y a plusieurs années par le japonais JCFC, pour le compte d'Areva, qui les a installés dans les centrales d'EDF. Les investigations techniques se poursuivent sur ces réacteurs.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant