EDF-Nouveau retard sur l'EPR de Flamanville-presse

le
1

PARIS, 2 septembre (Reuters) - EDF EDF.PA va annoncer jeudi que le réacteur nucléaire EPR de Flamanville (Manche) ne démarrera pas avant 2018, portant la facture finale à plus de dix milliards d'euros, selon Le Figaro. La construction de l'EPR de Flamanville a commencé en 2007. Il avait été initialement prévu pour être connecté au réseau d'électricité en 2012 mais a été retardé à plusieurs reprises. La dernière estimation de son coût connue au printemps était de 8,5 milliards d'euros. Une porte-parole d'EDF n'a pas souhaité commenter les informations du quotidien. EDF et Areva AREVA.PA avaient dévoilé fin juillet un protocole d'accord prévoyant la cession à l'électricien public de 51% à 75% du capital d'Areva NP, qui regroupe les activités réacteurs du groupe nucléaire, sur la base d'une valorisation de la société de 2,7 milliards d'euros. ID:nL5N10A1FN L'autorité de sûreté nucléaire (ASN) française avait annoncé début avril avoir été informée par Areva d'une anomalie de la composition de l'acier dans certaines zones du couvercle et du fond de la cuve du réacteur nucléaire de l'EPR de Flamanville. ID:nL6N0X41SR (Cyril Altmeyer, édité par Patrick Vignal)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • xenfab le jeudi 3 sept 2015 à 01:42

    10 Milliards d'€ pour un seul réacteur ? Punaise, ça fait quelques éoliennes et emplois associés tout ça ... Les actionnaires EDF, doivent commencer à se demander où ils vont depuis qu'ont leur a collé Areva. Je me demande si avec tout ce fric, ils n'auraient pas trouvé avantage à organiser leur filière durable Energies Nouvelles .