EDF ne s'oppose plus à la fusion Constellation-Exelon

le
0
EDF NE S'OPPOSE PLUS À LA FUSION CONSTELLATION-EXELON
EDF NE S'OPPOSE PLUS À LA FUSION CONSTELLATION-EXELON

PARIS (Reuters) - EDF a annoncé mardi avoir conclu un accord avec le groupe américain Exelon lui permettant de lever son opposition à la fusion entre ce dernier et Constellation Energy, dont il possède près de la moitié d'une filiale nucléaire.

Exelon avait annoncé en avril le rachat de Constellation pour 7,9 milliards de dollars (6,2 milliards d'euros au cours actuel) afin de renforcer sa position sur le marché américain de l'électricité.

EDF avait alors exprimé sa volonté de préserver ses intérêts au sein de sa coentreprise avec Constellation, Constellation Energy Nuclear Group, dont il détient 49,9%.

L'accord annoncé mardi vise à "garantir l'indépendance opérationnelle de Constellation Energy Nuclear Group (CENG)", explique EDF dans un communiqué.

"Aux termes de cet accord, EDF accepte de retirer son opposition au projet de fusion entre Exelon et Constellation Energy", ajoute-t-il.

CENG exploite cinq centrales nucléaires dans les Etats du Maryland et de New York.

Marc Angrand, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant