EDF: les propos de Macron déstabilisent le marché.

le
1

(CercleFinance.com) - Et l'on reparle d'Hinkley Point, ce projet de construction de 2 réacteurs EPR outre-Manche qui inquiète nombre d'investisseurs et d'analystes depuis de longues semaines. Interviewé par la BBC, le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a assuré, péremptoire, qu'il irait à son terme. Sachant que l'Etat est actionnaire à hauteur de 84,94%, la sanction boursière n'a pas tardé.

En recul de 2,4%, l'action de l'électricien accuse en effet la plus forte baisse du SBF 120 et perd maintenant plus de 17% depuis le début de l'année.

Les déclarations gouvernementales sont à replacer dans un contexte de forte(s) défiance(s), avec des tensions au sein du conseil d'administration d'EDF quant aux modalités du susnommé projet, dont l'investissement a été chiffré à 24 milliards d'euros. Un chantier dont il convient par ailleurs de rappeler qu'il a aussi été la principale cause du départ inattendu du directeur financier Thomas Piquemal début mars.

D'après nos confrères des Echos, François Hollande doit présider cette semaine une réunion d'arbitrage sur EDF, et un conseil d'administration doit se tenir le 22 avril prochain.

A ce stade, le groupe, par ailleurs mis à contribution pour oeuvrer au sauvetage d'Areva, cherche des garanties sur sa trajectoire financière dans les prochaines années. Selon la presse, une recapitalisation ne serait plus à l'ordre du jour. A la place, un plan d'économies revu à la hausse, des cessions d'actifs ainsi qu'un paiement du dividende en actions pour plusieurs années.

Subsiste la question de l'avenir du projet Hinkley Point, alors qu'un administrateur avait confié fin mars au JDD que 'l'hypothèse d'un report doit être sérieusement envisagée'. 'Hinkley Point est trop risqué et les Chinois nous ont tordu le bras', avait-il déclaré.

Il reste que si la direction vient d'écarter l'hypothèse d'un report, les réserves n'ont évidemment pas pour autant disparu depuis. Elles sont qui plus est partagées par les syndicats, selon lesquels ce projet est trop coûteux et aléatoire au regard de la situation financière actuelle d'EDF et des déconvenues du groupe à Flamanville (Manche).

(G.D.)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pepitobo il y a 11 mois

    curieux mais on ne parle jamais du PS ou de l'UMP.....pourquoi???