EDF : la succession d'Henri Proglio est ouverte

le
0
(lerevenu.com) - Qui remplacera Henri Proglio à la tête d'EDF à l'expiration de son mandat en novembre prochain ? Les candidats prennent position avec prudence d'autant que le bureau de Gérard Mestrallet au sommet de la tour GDF Suez sera théoriquement disponible en 2016. Déjà Thierry Breton, le PDG d'Atos et Guillaume Pépy, le patron de la SNCF ont démenti être intéressés par la présidence d'EDF. Il est vrai que le job est très mal payé pour une telle responsabilité. Henri Proglio émarge à 450.000 euros par an seulement. Une misère comparée aux rémunérations des autres patrons du CAC 40.  Jean-François Cirelli, numéro deux de GDF Suez, a aussi été cité par la presse comme candidat potentiel. Mais il garde encore toute ses chances pour succéder à Gérard Mestrallet en 2016. Sauf si le patron de GDF Suez réussit le tour de force de prolonger son mandat. L'ancien directeur adjoint du cabinet de Jean-Pierre Raffarin à Matignon a donc intérêt à laisser entendre qu'il serait disponible en cas de besoin, sans trop en faire. En 2009, son nom était apparu dans la liste des candidats susceptibles de remplacer Pierre Gadonneix, viré d'EDF pour avoir évoqué un peu trop brutalement la nécessité d'une hausse des tarifs de l'électricité. La même année, Patrick Kron et Anne Lauvergeon étaient eux aussi dans la course. Il faudra donc surveiller ces deux là. Mais ils ne partent pas favoris. Les déboires du groupe Alstom ne plaident pas

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant