EDF: la révision des prévisions sanctionnée en Bourse.

le
0

(CercleFinance.com) - EDF a révisé, hier soir, ses objectifs pour l'année 2016. Invoquant les arrêts de tranches imposés par des procédures de contrôle, le groupe électronucléaire a abaissé d'environ 3% sa prévision de production nucléaire en France, tout en confirmant ses objectifs financiers.

A la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 progresse quelques minutes après l'ouverture de 0,4%, l'action EDF plie de 3,3% à 10,7 euros.

Tout d'abord, le groupe revoit en baisse l'objectif de production de ses réacteurs nucléaires en France pour l'année en cours, qui revient de la fourchette de 408-412 TWh à 395-400 TWh. Soit une révision en baisse de 3% en milieu de fourchette. En effet, cette production a baissé de 2,1 TWh en juin, à 28,6 TWh, et de 5,2 TWh au premier semestre, à 205,2 TWh.

EDF anticipe qu'en raison des contrôles de sécurité imposés à ses réacteurs atomiques, notamment aux générateurs de vapeur, opérations qui se poursuivront au second semestre, des arrêts de tranches se prolongeront.

Cependant, du point de vue financier, EDF confirme qu'il vise, pour l'exercice en cours, un excédent brut d'exploitation (EBITDA, en anglais) de 16,3 à 16,8 milliards d'euros. “Ceci intègre notamment le nouvel objectif de production nucléaire, ainsi que la régularisation tarifaire attendue d'ici la fin du troisième trimestre suite à l'arrêt du Conseil d'Etat du 15 juin 2016”, indique le groupe.

Idem pour les objectifs d'endettement financier net (entre 2 et 2,5 fois l'EBITDA) et de taux de distribution du résultat net courant (entre 55 et 65%).


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant