EDF: l'activité pénalisée par un environnement énergétique dégradé

le
0
Le logo d'EDF. (© E. Piermont / AFP)
Le logo d'EDF. (© E. Piermont / AFP)

Sur la période allant de début janvier à fin septembre, EDF a réalisé un chiffre d'affaires de 52 milliards d'euros, soit un recul de 3,1% à périmètre et taux de change constants. C'est toutefois mieux que le niveau de 51,3 milliards d'euros attendu par le consensus d'analystes interrogés par le groupe, détenu majoritairement par l'Etat français.

En France, où EDF réalise plus de la moitié de son activité, le chiffre d'affaires a progressé de 0,4%, à 28,8 milliards d'euros.

La régularisation tarifaire décidée par le Conseil d'Etat au profit du groupe pour la période allant d'août 2014 à fin juillet 2015 a permis de compenser la baisse des prix de marché et la disparition des tarifs régulés pour les professionnels, ce qui a accentué la concurrence sur le marché hexagonal.

La production nucléaire s'est établie à 287,1 térawattheures, en repli de 6,3% en raison de l'arrêt de réacteurs nucléaires pour maintenance ou des contrôles de sûreté menés à la demande de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur des générateurs de vapeur présentant une concentration excessive en carbone.

Un tiers des réacteurs nucléaires à l'arrêt

Mardi, environ un tiers des 58 réacteurs nucléaires exploités par le groupe en France étaient à l'arrêt, faisant craindre des risques pour l'approvisionnement électrique du pays en cas de grand froid.

Et sur les 18 réacteurs concernés par

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant