EDF-Fin de la consultation du comité central sur Hinkley Point

le
1
    * Le CCE juge ne pas être en mesure de se prononcer 
    * EDF dit être au stade de la décision finale 
d'investissement 
    * Procédure judiciaire en cours, audience fixée au 22 
septembre 
    * EDF redit sa confiance dans le projet malgré le Brexit 
 
 (Actualisé avec réaction du CCE et contexte) 
    PARIS, 4 juillet (Reuters) - EDF  EDF.PA  a annoncé lundi la 
clôture du processus de consultation de son comité central 
d'entreprise (CCE) au sujet d'Hinkley Point et a réaffirmé sa 
confiance dans ce projet de construction de deux réacteurs 
nucléaires EPR en Angleterre. 
    Les délégations CGT, FO et CFE-CGC ont estimé à l'issue 
d'une réunion du CCE ne pas être en mesure d'émettre un avis 
tandis que les représentants de la CFDT se sont abstenus, a 
précisé le groupe dans un communiqué. 
    "Le délai maximum de consultation prévu par la loi est 
parvenu à son terme et l'avis du CCE est donc réputé rendu", 
a-t-il cependant souligné. 
    "EDF exprime à nouveau sa confiance dans le projet (...), 
arrivé maintenant au stade de la décision finale de son conseil 
d'administration", a ajouté le groupe, sans préciser l'échéance 
à laquelle il comptait se prononcer sur Hinkley Point. 
    EDF avait déjà confirmé ces derniers jours que le projet se 
poursuivait malgré le vote britannique sur la sortie du 
Royaume-Uni de l'Union européenne. 
    Le groupe "s'appuie sur les études de sensibilité déjà 
communiquées aux représentants du personnel et considère que ce 
vote ne modifie pas les éléments fondamentaux du projet, ni la 
volonté des acteurs de s'y engager", a-t-il indiqué lundi. 
    EDF avait accepté fin avril de consulter son CCE avant de se 
prononcer sur Hinkley Point, un projet controversé de 18 
milliards de livres (21 milliards d'euros environ) dont les 
syndicats estiment qu'il risque de mettre en péril l'équilibre 
financier de l'entreprise. 
    Le CCE a engagé le 22 juin une procédure devant le tribunal 
de grande instance de Paris, non suspensive, afin d'obtenir des 
documents qu'il juge nécessaires pour rendre son avis sur 
Hinkley Point et de faire prolonger le délai légal de sa 
consultation. Une audience est fixée au 22 septembre. 
    Dénonçant le "refus de la direction d'EDF de mener dans la 
transparence un dialogue social de qualité", le CCE a estimé 
lundi dans un communiqué qu'il était désormais contraint de 
"s'en remettre à la justice pour faire respecter par tous moyens 
(ses) prérogatives". 
    Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a déclaré ces 
derniers mois que la décision de lancer le projet de Hinkley 
Point devrait être prise en septembre.  
     
    Le communiqué d'EDF : 
    http://bit.ly/29HS0OO      
 
 (Benjamin Mallet et Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • franck8 il y a 5 mois

    Mais qu'ont-ils donc promis aux représentants du personnel en échange de leur non-opposition ?