EDF-Feu vert de l'ASN pour reporter des contrôles avant le froid

le
0
 (Version complétée) 
    PARIS, 13 janvier (Reuters) - L'Autorité de sûreté nucléaire 
(ASN) a accepté une demande d'EDF  EDF.PA  de reporter l'arrêt 
de deux réacteurs prévu pour des vérifications de sécurité, afin 
de permettre au fournisseur d'électricité de faire face au 
surcroît de consommation attendu la semaine prochaine avec la 
vague de froid en France. 
    Une réunion avec les opérateurs du marché de l'énergie se 
tenait vendredi matin au ministère de l'Energie et de 
l'Environnement pour faire le point sur l'approvisionnement dans 
la perspective de températures nettement inférieures aux 
normales saisonnières. 
    L'ASN, dans un communiqué diffusé jeudi soir, a fait savoir 
qu'elle examinait la demande d'EDF de reporter l'arrêt prévu du 
réacteur 2 de la centrale du Tricastin et du réacteur 1 de celle 
de Civaux.  
    EDF a sollicité mercredi le report des contrôles de 
Tricastin 2, d'une puissance de 900 MW. "Cette demande est 
motivée par les risques pour la sécurité du réseau électrique 
liés à la vague de froid attendue la semaine prochaine. L'ASN a 
considéré ce report comme acceptable", explique l'Autorité dans 
son communiqué.  
    Le report est de deux semaines, jusqu'au 3 février.   
    L'ASN ajoute qu'elle prendra prochainement position sur la 
demande de report à fin mars des contrôles du réacteur 1 de la 
centrale de Civaux, de 1.450 MW. 
    L'ASN indique aussi qu'elle va analyser les conditions de 
redémarrage du réacteur 2 de Civaux, de 1.450 MW également, où 
les contrôles ont déjà été réalisés. L'arrêt de Civaux 2 a été 
programmé jusqu'au 26 janvier, selon le site de RTE, filiale 
d'EDF chargée des lignes à haute tension françaises. 
    L'ASN a également annoncé qu'elle donnait son accord au 
redémarrage de neuf réacteurs d'EDF, d'une capacité totale de 
8,1 gigawatts, vérifiés à la suite d'une anomalie de 
concentration en carbone détectée sur l'acier utilisé dans les 
générateurs. 
    Ces neuf réacteurs, dont certains ont déjà été remis en 
service, sont: le réacteur 4 de la centrale du Bugey (Bugey 4), 
Dampierre 3, Fessenheim 1, Gravelines 2 et 4, 
Saint-Laurent-des-Eaux B1 et Tricastin 1, 3 et 4. 
    L'ASN avait demandé le 18 octobre à EDF de réaliser sous 
trois mois des contrôles complémentaires sur des générateurs de 
vapeur, fabriqués par le japonais JCFC (Japan Casting and 
Forging Corporation), après la mise en évidence d'un risque de 
rupture lié à une teneur anormalement élevée en carbone dans 
l'acier de leur fond.     
     
    Le communiqué de l'ASN : 
    http://bit.ly/2imQd4p 
     
 
 (Bate Felix et Dominique Rodriguez, édité par Bertrand Boucey) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant