EDF et Veolia signent leur divorce

le
0
Les deux groupes ont approuvé lundi les modalités du partage de leur filiale commune Dalkia.

Les PDG de Veolia et EDF, Antoine Frérot et Henri Proglio, ont paraphé lundi soir, après avoir obtenu le feu vert de leur conseil d'administration respectif, un accord de partage de leur filiale commune Dalkia. Comme Le Figarole révélait, EDF récupère les activités en France, tandis que Veolia met la main sur l'international et verse, pour équilibrer les termes financiers de l'équation, une soulte de 550 millions d'euros.

Au plan financier, par le jeu comptable de la consolidation, l'opération est neutre sur la dette de Veolia, mais bénéfique pour son résultat d'exploitation (ebitda). Au plan opérationnel surtout, le groupe de gestion de l'eau et de la propreté ancre, de façon pérenne, l'énergie dans ses grands métiers et sa nouvelle organisation géographique. Idem pour EDF, géant de la production électrique, chez qui les services deviendront grâce à Dalki...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant