EDF et GDF Suez se défient dans l'éolien offshore

le
0
Les deux groupes remettent aujourd'hui leur offre pour exploiter 1 000 mégawatts au large des côtes françaises.

Jour J pour le deuxième appel d'offres dans l'éolien offshore. Les groupes ­intéressés pour exploiter 1000 mégawatts (MW) supplémentaires au large des côtes françaises - 500 MW à Yeu-Noirmoutier (Vendée) et 500 au Tréport (Seine-Maritime) - remettent aujourd'hui leur dossier à la commission de régulation de l'énergie (CRE). Celle-ci disposera de quatre mois pour les instruire. Le verdict, communiqué par les pouvoirs publics, sera donc connu au printemps, soit deux ans après les résultats du premier appel d'offres - portant sur 2000 MW. La note finale repose sur trois critères: le prix à hauteur de 40 %, le plan industriel à hauteur de 40 % également, enfin la dimension environnementale du projet pour 20 %.

En fait de candidats, la bataille pour ce deuxième appel d'offres va donner lieu à un duel au sommet entre les deux géants français de l'éne...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant