EDF et Constellation divorcent à l'amiable

le
0
L'électricien tricolore reprend l'intégralité de la filiale commune UniStar pour 140 millions de dollars. Constellation abandonne une option de vente litigieuse. »Nouveau retard pour l'EPR d'EDF

L'électricien tricolore a trouvé une porte de sortie au différend qui l'oppose à son partenaire américain Constellation. Le champion de l'énergie reprend la participation de 50% de Constellation dans leur coentreprise nucléaire UniStar pour 140 millions de dollars. Le français devient ainsi l'unique propriétaire de l'entreprise créée pour développer des réacteurs de type EPR aux États-Unis. «En plus des sites de Calvert Cliffs 3 et un potential quatrième réacteur à Calvert Cliffs, qui sont tous les deux détenus par UniStar, Constellation va transférer à UniStar des sites nucléaires potentiels à Nine Mile Point et R. E. Ginna dans l'Etat de New York (est)», détaille le communiqué.

En échange, EDF va céder 3,5 millions d'actions de Constellation qu'il détenait jusqu'alors et va également renoncer à son siège au conseil d'administration de l'américain. Constellation abandonne lui son option de vente sur des centrales thermiques, principal point d'achoppem

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant