EDF donne le coup d'envoi au projet Hinkley Point dans la douleur

le
0

Les dés sont jetés. Malgré les innombrables critiques qu'essuie depuis des mois le projet, le conseil d'administration d'EDF réuni hier au siège du groupe, avenue de Wagram à Paris, a voté par dix voix contre sept, après plus de six heures de débats, pour la décision finale d'investissement (FID) du chantier de construction de deux réacteurs de type EPR à Hinkley Point, dans le sud de l'Angleterre, avec une mise en service prévue pour 2025. Ce vote autorise ainsi la direction de l'électricien public à signer les principaux contrats qui lieront EDF au gouvernement britannique, à son partenaire chinois CGN et à leurs fournisseurs. D'après nos informations, parmi les opposants au projet figurent les six administrateurs salariés ainsi que l'administratrice indépendante Laurence Parisot, ancienne présidente du Medef et actuelle vice-présidente du directoire du groupe Ifop.

 

Avec son coût pharaonique, officiellement estimé à 18 milliards de livres (21,5 Mds€), mais qui pourrait en réalité coûter le double, Hinkley Point rencontre une opposition farouche d'une partie des salariés d'EDF, et divise profondément jusque dans l'entourage du président du groupe, Jean-Bernard Lévy. L'ancien numéro deux et directeur financier Thomas Piquemal n'avait pas hésité à démissionner en mars dernier pour marquer son opposition. Hier une autre démission est venue troubler le bon déroulement de la réunion, celle de Gérard Magnin, l'un des six administrateurs nommés par l'Etat (lire ci-dessous), en raison de son désaccord avec Hinkley Point et la stratégie résolument pro-atome d'EDF, au détriment selon lui de la transition énergétique.

 

A contrario, pour le groupe comme pour l'Etat, le projet est jugé incontournable pour le maintien du savoir-faire et de la crédibilité de la filière nucléaire tricolore, en pleine refonte. Le PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy, a employé tous les moyens — « parfois à la limite de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant