EDF: de nouveau pénalisé par un broker.

le
3

(CercleFinance.com) - En recul de près de 2% ce midi, à 11,7 euros, l'action EDF accusait l'un des plus fortes baisses d'un large indice SBF 120 en hausse de 0,3%. Le titre du groupe électronucléaire public est de nouveau la victime du pessimisme d'un broker quant aux anciens grands noms de l'énergie. Si selon Goldman Sachs, une nouvelle ère s'annonce pour le secteur, elle risque de laisser le groupe français sur le bord du chemin.

En effet, les analystes de Goldman Sachs ont consacré une note, titrée 'The Power Shift', au secteur de l'énergie en Europe. Avec cette prévision phare : le document prévoit que les bénéfices par action du secteur sont bien partis pour augmenter, en moyenne, de 4% l'an d'ici 2021. Ce qui mettrait fin à la baisse des profits et des dividendes en vigueur depuis huit ans grâce à l'avènement de l'énergie 'décarbonée'.

Mais attention : les titres les mieux positionnés pour rebondir sont les plus exposés aux énergies renouvelables et à l'efficacité énergétique. Cette nouvelle tendance devrait en effet induire 'une nouvelle vague d'investissements profitables' (145 milliards d'euros d'ici 2025). Sans oublier un environnement réglementaire plus incitatif.

De ce fait, Goldman Sachs conseille à l'achat les actions du groupe italien Enel et de l'espagnol Iberdrola. Les valeurs sont distinguées pour leur forte exposition aux énergies renouvelables, ce qui augure bien de la croissance organique des ventes, et aussi pour des perspectives plus favorables en termes de dividende.

Mais d'autres titres sont déconsidérés : Goldman Sachs révoque ainsi son conseil d'achat sur nombre d'acteurs de l''ancien monde' qui semblent mal préparés au nouveau, comme Engie et E.On, et passe même à la vente sur EDF et Endesa.

Sur EDF, l'objectif de cours fixé par Goldman Sachs revient de 12 à 10,5 euros. Les analystes estiment que la baisse des bénéfices du groupe se poursuivra jusqu'en 2018 en raison de la forte exposition du groupe au nucléaire. Sans oublier des cash flows négatifs, voire une hausse des provisions en raison d'un parc nucléaire vieillissant. La note pointe aussi la dilution dont souffriront les actionnaires, alors qu'une levée de quatre milliards d'euros s'annonce et que le paiement optionnel du dividende en actions risque de durer longtemps.

EG


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Monda31 il y a 5 mois

    Goldman Sachs a perdu. EDF remonte quand même

  • M9101739 il y a 5 mois

    goldman sachs et les comptes truqués de la Grèce...

  • M1968213 il y a 5 mois

    pour le moment c'est le nucleaire qui nous fournit .. cette annonce est calomnieuse