EDF admet avoir refusé le tarif social à tort

le
0
Le fournisseur d'électricité a été rappelé à l'ordre par le médiateur de l'énergie pour avoir privé des milliers de foyers du tarif social, d'après Le Parisien paru ce lundi.

Epinglé par le médiateur de l'énergie, EDF fait son mea culpa. Le fournisseur d'énergie a refusé à quelque 30.000 foyers le tarif de première nécessité (TPN) d'après Le Parisien paru ce lundi. Mis en place en 2005, ce tarif social permet d'alléger la facture d'électricité et de gaz des personnes dont le quotient social est inférieur ou égal à 620,58 euros par mois et qui touchent donc la couverture maladie universelle complémentaire (CMU).

La réduction, entre 30 à 50% selon la composition familiale, s'élève en moyenne à 70 euros par an. De plus, les bénéficiaires ne paient pas les frais de mise en service de leur abonnement et règlent uniquement 20 % des frais de déplacement pour impayé.

Une méthode de calcul devenue critère d'exclusion

Cependant, seuls 20% des ayants droit bénéficient effectivement du tarif social et leur nombre est en chute libre, selon Le Parisien. En cause, les démarches complexes qui dissuadent de nombreux bénéficiaires, mais a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant