Éder gâche la fête napolitaine

le
0
Éder gâche la fête napolitaine
Éder gâche la fête napolitaine

Deux buts d'Higuain en première, deux buts d'Éder en seconde. Au terme d'un match où chaque équipe aura eu sa mi-temps, Naples et la Sampdoria s'annulent sur la pelouse du San Paolo. Débuts difficiles pour le Napoli.

Napoli 2-2 Sampdoria

Buts : Higuain (9e, 39e) pour le Napoli / Eder (57e, 59e) pour la Sampdoria

Naples et son buteur maison Gonzalo Higuaín pensaient avoir fait le plus dur en regagnant les vestiaires avec un confortable avantage de deux buts. Hélas, c'était sans compter sur le regain de tension de la Sampdoria et l'extrême réalisme d'Éder qui s'offre, ce soir, ses troisièmes et quatrièmes buts de la saison. Tout comme la Juventus plus tôt dans la journée, le Napoli marque le pas et déçoit, une nouvelle fois, devant son public. Les hommes de Maurizio Sarri comptabilisent un point en deux journées et peuvent déjà commencer à tirer la sonnette d'alarme.

Higuaín fait le show


Il y a sept jours, tout pile, la Sampdoria de Walter Zenga en collait cinq à Carpi en moins de 40 minutes. Une semaine plus tard, l'histoire est loin de se répéter dans les travées clairsemées du San Paolo. Bien décidée à relever la tête après son revers inattendu à Sassuolo, la troupe de Maurizio Sarri se met direct au diapason. En huit minutes, Naples a frappé deux fois au but et mène déjà 1-0. Sur la touche, le speaker fou n'a même pas le temps de se chauffer les cordes vocales qu'il doit déjà crier le nom de "GON-ZA-LO !". Suite à une action de cours d'école, Insigne trouve Higuaín qui ajuste le portier génois d'un piqué malicieux. Sous l'eau, la Samp ne parvient pas à développer son jeu et va même jusqu'à perdre son défenseur Andrea Coda, touché salement au genou après vingt-deux minutes. Sans pitié, les Napolitains se ruent à l'attaque et frappent une nouvelle par l'intermédiaire d'Higuaín. Lancé idéalement par Allan, l'Argentin profite de la passivité de la défense adverse pour fusiller le malheureux Viviano. Sans forcer, Naples rentre aux vestiaires avec deux buts d'avance, loin de se douter du scénario qui va suivre...

Éder gâche la fête


À 2-0, face à une équipe atone et pratiquement inoffensive, les hommes de Sarri…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant