Edenred-2016 affaibli par le Brésil, le titre chute

le
0
    * Volume d'émission 2015 à 18,3 mds, +8,7% en organique 
    * Bénéfice d'exploitation courant 341 mlns, +9,7% en 
organique 
    * Dividende maintenu à 0,84 euro par action 
    * Croissance 2016 du volume d'émission dans le bas de la 
fourchette de +8/+14% 
    * L'action baisse de plus de 7% 
    * Journée investisseurs en octobre à Londres 
 
 (Actualisé avec conférence de presse téléphonique, précisions, 
cours d'ouverture) 
    par Noëlle Mennella 
    PARIS, 11 février (Reuters) - Edenred  EDEN.PA  a publié 
jeudi des résultats 2015 marqués par des effets de changes 
négatifs et les difficultés de la situation économique au 
Brésil, un marché clé pour le groupe de services prépayés qui a 
maintenu toutefois le niveau de son dividende. 
    Faute de signes de reprise économique au Brésil, le leader 
mondial des services prépayés a prévenu que la croissance 
organique de son volume d'émission serait en 2016 dans le bas de 
la fourchette de 8 à 14% annoncée précédemment. 
    De même, sa marge brute d'autofinancement est prévue dans le 
bas de l'objectif de croissance annuelle de plus de 10% en 
données comparables. 
    De son côté, le résultat d'exploitation courant devrait 
enregistrer en 2016 "une croissance plutôt soutenue hors effets 
de changes", a déclaré Patrick Bataillard, le directeur 
financier d'Edenred lors d'une conférence téléphonique. 
    La Bourse a sanctionné ces annonces. Vers 10h20, le titre 
chutait de 12,3% à 13,6 euros, accusant ainsi la 3e plus forte 
baisse de l'indice SBF 120  .SBF120  (-3,55%). Il cède plus de 
22% depuis le début de l'année. 
    Le groupe a précisé par ailleurs qu'il travaillait sur une 
"redéfinition" du plan stratégique sur la période 2017-2020. 
    Baptisée "Fast Forward", ce plan devrait être présenté à 
Londres lors d'une journée investisseurs, a annoncé Bertrand 
Dumazy, le PDG d'Edenred qui présentait pour la première fois 
les résultats annuels. Il a précisé que la mise en oeuvre de ce 
plan n'entraînerait pas de baisse des effectifs. 
    Pour 2015, l'inventeur du ticket restaurant a enregistré un 
bénéfice d'exploitation courant de 341 millions d'euros (-0,6%), 
en ligne avec son objectif, revu en baisse en octobre dernier, 
de 340 à 355 millions. Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S  
tablait en moyenne sur un chiffre de 348,45 millions. 
    Le volume d'émission 2015 a totalisé 18.273 millions 
d'euros, soit un gain de 3,2% en publié et de 8,7% en organique. 
    Cet indicateur clé du secteur a été dopé par le dynamisme de 
la zone Amérique latine où il affiche une progression de 12,% à 
données comparables. Au Brésil, où le chômage est passé de 4% à 
fin décembre 2014 à près de 7% à fin décembre 2015, la 
croissance du volume d'émission a totalisé 8,5% l'an dernier. 
    Edenred propose de maintenir à 0,84 euro par action le 
dividende qui sera versé au titre de 2015. 
    Leader mondial des services prépayés avec une part de marché 
de 30%, Edenred a consacré 240 millions d'euros à des 
acquisitions en 2015, a précisé Bertrand Dumazy. 
    "On ne continuera probablement pas à ce rythme en 2016 car 
le marché ne regorge pas d'autant de belles opportunités tous 
les ans", a-t-il souligné. 
    A la mi-janvier, Edenred a annoncé la signature d'un accord 
avec la société brésilienne Embratec pour la création d'une 
coentreprise dans la gestion des frais professionnels qui lui 
permettra de doubler de taille sur le marché des 
cartes-carburant au Brésil, où la route est le moyen de 
transport privilégié.   
     
   Le communiqué: 
   bit.ly/1KH60rS 
 
 (Noëlle Mennella, édité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant