Eddie Howe, le héros de Bournemouth

le
0
Eddie Howe, le héros de Bournemouth
Eddie Howe, le héros de Bournemouth

À trente-sept ans, Eddie Howe est l'une des nouvelles attractions de la Premier League. Et pour cause, le jeune manager anglais a réussi la prouesse d'extirper Bournemouth des abîmes du football anglais pour les hisser jusque dans l'élite, en seulement sept ans. Encensé de toutes parts, le coach des Cherries n'entend pas s'arrêter là et compte bien continuer à faire des miracles.

Jamais, dans son histoire, Bournemouth n'avait connu un tel moment de félicité. En mai dernier, quand le club de cette station balnéaire du Sud de l'Angleterre a accédé pour la première fois de son histoire à la Premier League, ce sont plus de soixante mille personnes qui sont venues parader avec leur équipe chérie. Une effervescence, un engouement unique qui constitue presque une anomalie pour une formation qui, depuis sa fondation en 1899, a principalement évolué dans les bas-fonds du football britannique (League Two et League One notamment). Un succès aux contours miraculeux que les Cherries doivent au savoir-faire de leur manager Eddie Howe. Trente-sept ans au compteur, blondinet aux yeux bleus, physique de gendre idéal et l'ambition comme leitmotiv, l'entraîneur anglais est l'homme qui a réalisé l'impossible. "C'est un garçon du coin, mais aussi le messie du coin." Jeff Mostyn, président de Bournemouth, n'avait pas manqué de chanter ses louanges au micro de la BBC il y a quelques mois. Retour sur une love story qui a tout d'un conte de fées.

Élu meilleur manager de la décennie par la Football League


Lorsqu'on demande à Eddie Howe de poser quelques mots sur cette romance où la réussite côtoie l'invraisemblable, celui-ci préfère parler d'un film qui n'aurait jamais pu voir le jour : "Je ne pense pas que vous pourriez écrire un tel scénario de film parce que les gens auraient dit : "Cela n'est vraiment pas crédible."" Pour reprendre le fil de cette histoire, il faut remonter à 2004. À l'époque, Howe est un modeste défenseur qui appartient à Portsmouth, après un premier passage à Bournemouth (1994-2002), là où il a effectué ses débuts. Viscéralement attaché à son club formateur, il a pu compter sur le soutien des fans qui ont créé "Eddieshare", un fonds commun pour lui permettre de revenir en raison de la situation financière délicate que connaissaient les Cherries. Grâce aux 21 000 livres récoltés, l'enfant d'Amersham a pu signer son comeback et, cela, malgré un physique cabossé par deux graves blessures au genou.

Éternellement reconnaissant, celui qui totalise un peu plus de 250 matchs pour Bournemouth n'a pas tardé à revenir après la retraite pour rendre ce qu'on lui a donné. En 2008, il est nommé manager général à la place de Jimmy Quinn. Mais le club vient d'être récemment placé sous administration…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant