Ed Snowden, agent ambigu de la vérité

le
0
PORTRAIT - Le jeune informaticien, toujours en cavale entre Moscou et l'Équateur, invoque sa quête de transparence pour justifier la mise au jour des secrets de l'Amérique.

Edward Snowden est un enfant de son époque. Celle d'Internet. Celle de ces jeunes «génies» de la Toile aux cerveaux développés et aux visages pâlichons, qui préfèrent passer leurs jours et leurs nuits devant leurs ordinateurs plutôt que de sortir au grand air. Une génération mieux préparée au monde virtuel qu'au monde réel, et qui nourrit sa philosophie personnelle de ce qu'elle lit et absorbe, souvent sans recul, à travers la Toile. Un profil qui rappelle celui du fondateur de Wikileaks, Julian Assange, ou du soldat Bradley Manning, aujourd'hui devant un tribunal militaire pour avoir révélé au monde des centaines de milliers de câbles diplomatiques américains: tous sont des individus très intelligents, mais décalés et solitaires.

Prêts à rompre leurs serments et à trahir leur pays...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant