Écrire pour perdre du poids

le
0
Une chercheuse de l'université de Waterloo, au Canada, a fait maigrir des étudiantes en leur demandant d'écrire sur elles-mêmes.

Ici, pas d'angoisse de la page blanche, pas de longues stations debout devant un pupitre haut, pas d'espoir non plus de devenir un écrivain reconnu au fruit de longs efforts. En revanche, écrire sous certaines conditions peut aider, sans vraiment s'en rendre compte, à perdre du poids.

C'est l'incroyable résultat auquel est parvenue une équipe dirigée par Christine Logel, de l'université de Waterloo (Canada). Elle a recruté 45 étudiantes dont l'indice de masse corporelle (IMC, le poids divisé par la taille au carré) était égal ou supérieur à 23 (entre 18,5 et 24,9, le poids est considéré comme normal). Près de 58 % des femmes sélectionnées étaient en surpoids ou obèses.

Toutes ont dû prendre connaissance d'une liste de valeurs humaines et sociales, créativité, musique, politique, lien avec la famille, avec les amis, etc., et établir un classement du plus au moins important de ces items à leurs yeux. Puis la moitié du groupe a dû écrire, pendant quinze min

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant