Écoutes : la direction de Scotland Yard ébranlée

le
0
Après la démission du chef de la police londonienne dimanche, une seconde tête est tombée lundi

Les médias, les politiques et maintenant la police. Le scandale des écoutes téléphoniques prend des proportions démesurées outre-Manche. Lundi, un second haut responsable de Scotland Yard, John Yates, a démissionné de ses fonctions. Le chef de la police londonienne, sir Paul Stephenson, l'avait précédé la veille. «J'ai pris cette décision en raison des spéculations et des accusations sur les liens entre la Metropolitan Police et News International, et en particulier avec Neil Wallis», avait-il déclaré.

La position de Scotland Yard, chargé de l'enquête sur les écoutes pratiquées par News of the World, est délicate. Neil Wallis, ex-rédacteur en chef adjoint du tabloïd britannique, avait été employé par Scotland Yard en 2009 pour conseiller la police sur la façon de communiquer sur l'affaire des écoutes téléphoniques. Il a été arrêté jeudi dernier. C'est John Yates, commissaire adjoint de la Metropolitan Police (le nom officiel de Scotland Yard), qui avai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant