Écoutes de Sarkozy : Taubira, fusible malgré elle

le
1
Christiane Taubira.
Christiane Taubira.

Plus de 500 avocats de droite et de gauche, parisiens et provinciaux, célèbres et obscurs, ont signé une pétition pour protester contre la mise sur écoute judiciaire, des mois durant, de l'un des leurs, Me Thierry Herzog, conseil de Nicolas Sarkozy. C'est toute une profession qui se révolte contre la profanation de l'un de ses talismans : le secret professionnel. "Si j'ai bien compris la chronologie, dit avec une fausse naïveté un pénaliste renommé, les juges d'instruction saisis d'un financement supposé de la campagne présidentielle de Sarkozy par Kadhafi commencent par écouter des conversations entre l'ex-président et son avocat. Puis ils se rendent compte que les deux hommes utilisent des appareils dédiés spécifiquement à leurs échanges. Ils mettent donc en place un système d'écoute sur ces appareils. Ils piétinent allégrement les principes. Et tout cela dure onze mois, c'est long !"

En laissant - à l'insu de son plein gré ? - tourner les magnétophones pendant près d'un an, Christiane Taubira ramène le pays vingt ans en arrière, quand avocats, magistrats et responsables politiques menaient les uns contre les autres une guerre sans relâche. Le bâtonnier de Paris, Pierre-Olivier Sur, en a appelé à la haute protection du président de la République en tant que "garant des libertés publiques". François Hollande s'est dit prêt à le recevoir. Il doit en effet se montrer rassurant. Car la défiance est telle que circule un peu partout une...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mercredi 12 mar 2014 à 08:41

    La Stasi est en place, le modèle de l'Allemagne de l'Est est leur objectif.....