Écoutes de Sarkozy : cafouillage entre Taubira et sa directrice de cabinet

le
5
Christiane Taubira a-t-elle brandi des documents qu'elle n'avait pas lus ?
Christiane Taubira a-t-elle brandi des documents qu'elle n'avait pas lus ?

Nouveau rebondissement dans l'affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy. Selon la chaîne d'information en continu i>Télé, Christiane Taubira n'était en effet pas au courant des écoutes qui visaient l'ancien président. La raison : sa directrice de cabinet, qui, elle, en avait connaissance, avait omis de lui transmettre l'information. Dans un premier temps, la ministre de la Justice avait reconnu s'être "trompée de date" en affirmant avoir appris par la presse le placement sur écoutes de l'ancien président. "Oui, j'admets que je me suis trompée de date", a-t-elle lâché sur Canal+, mais "je ne mens pas", a-t-elle répété. Si sa première assertion - la découverte de l'existence d'écoutes par la presse - avait déjà été contredite par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, sa deuxième - pas de connaissance du contenu des écoutes - a été balayée par des documents qu'elle avait elle-même brandis devant des caméras. Un zoom a suffi à établir qu'ils évoquaient bien un marché passé entre Nicolas Sarkozy et un haut magistrat, qui fait désormais l'objet d'une enquête de la justice lancée fin février. Selon i>Télé donc, Christiane Taubira avait beau les brandir, elle ne les avait pas lus."Nous n'en serions pas là si nous avions calé quelque chose" avec le Premier ministre, a avoué la ministre dans un entretien au journal Le Monde. Si l'information d'i>Télé se confirme, il lui faudra se caler... avec sa propre équipe !

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodde12 le vendredi 21 mar 2014 à 16:17

    Que des juges rouges estiment devoir ordonner des écoutes pour meubler un dossier indigent cela ressort de leur conscience. Ils sont irresponsables et peuvent le faire sans risque autre qu'être désavoués plus tard par le tribunal. Mais que des politiques mettent cela sur la place publique, pour discréditer les concurrents au mépris de la présomption d'innocence, C'est une for faiture. "Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose". Cela ressemble à une bande organisée.

  • xuoraf le vendredi 21 mar 2014 à 12:07

    Tout cela ne sent vraiment pas bon!

  • jfvl le lundi 17 mar 2014 à 19:43

    attention on cherche un lampiste ! Une dans les faits

  • brenot le lundi 17 mar 2014 à 17:59

    Dans l'entre deux tours on va nous dire que c'est de la faute d'une femme de ménage finalement afin de disculper Taubira.

  • pichou59 le lundi 17 mar 2014 à 17:49

    ils cherchent vraiment à nous faire avaler des couleuvres!!!!! c'est du n'importe quoi