Ecotaxe : Royal propose que les 173 portiques soient recyclés par la gendarmerie

le
1
Ecotaxe : Royal propose que les 173 portiques soient recyclés par la gendarmerie
Ecotaxe : Royal propose que les 173 portiques soient recyclés par la gendarmerie

Ségolène Royal a indiqué dimanche que les portiques Ecomouv', inutiles depuis l'abandon de l'écotaxe, pourraient servir à la gendarmerie. Selon la ministre de l'Ecologie, ils pourraient être réutilisés dans le cadre de missions visant à améliorer la sécurité routière.

Si elle exclut que ces portiques deviennent des radars, Ségolène Royal propose qu'ils soient utilisés «par la gendarmerie pour mesurer les embouteillages, prévenir des intempéries, etc». «Nous avons plusieurs pistes de revente de ces portiques, d'utilisation des technologies qui sont à l'intérieur de ces portiques», a déclaré la ministre, interrogée sur France 5 lors de l'émission «C politique». La ministre de l'Ecologie veillera à ce qu'il «n'y ait aucun gaspillage et qu'effectivement cette technologie puisse resservir et donc ça va nous faire des entrées financières», a-t-elle ajouté.

La réutilisation des 173 portiques, installés par Ecomouv', permettrait à l'Etat d'être dispensé du coût du démontage, qui pourrait atteindre au total de 7 à 13 millions d'euros, selon des chiffres du figaro.fr.

Concernant l'indemnisation de la société Ecomouv', Ségolène Royal explique que l'Etat est «en phase de négociation» et précise : «Cette société doit être indemnisée mais juste ce que l'Etat doit payer.» «Dans le contrat passé, l'Etat doit rembourser les frais qui ont été engagés mais lorsque l'on parle de 800 millions d'euros ou un milliard, c'est beaucoup d'argent. J'ai la conviction que tout cet argent n'a pa été dépensé!», ajoute-t-elle.

L'Assemblée nationale a définitivement enterré l'écotaxe le mois dernier lors de l'examen du volet des recettes du budget 2015. Pour compenser partiellement l'abandon du «péage de transit», qui était déjà une version réduite de l'écotaxe, et procurer ainsi des ressources à l'Agence de financement des infrastructures de transport, les députés ont voté la hausse du gazole de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cmoineau le lundi 17 nov 2014 à 09:05

    et donc ça va nous faire des entrées financières..... Aller un impot déguisé de plus, en radar tronçon par exemple.....