Ecotaxe : les Bonnets rouges annoncent leur«printemps» à Hollande

le
3
Ecotaxe : les Bonnets rouges annoncent leur«printemps» à Hollande
Ecotaxe : les Bonnets rouges annoncent leur«printemps» à Hollande

Après la forte mobilisation de cet automne et le report obtenu de l'écotaxe en octobre, les Bonnets rouges avaient demandé à François Hollande le mois dernier de venir en Bretagne pour entendre leurs 11 revendications. Ce vendredi, ils ont réitéré leur demande, annonçant l'envoi d'une nouvelle lettre au président de la République. La nouveauté ? Cette fois, ils le menacent d'un «printemps» du mouvement en cas de refus.

«M. le président de la République, en ces jours de printemps et de renouveau, nous serions très heureux de vous accueillir rapidement en Bretagne pour vous présenter ces mesures et pour évoquer l'avenir de la Bretagne dans le cadre du programme de réformes que vous souhaitez mettre en place pour la France», a indiqué le mouvement devant une assemblée de plus de 3000 personnes à Quimper (Finistère).

«On ne pourrait pas comprendre qu'il (François Hollande) ne vienne pas très rapidement, parce ce que sinon effectivement il y aura un printemps des Bonnets rouges», a ajouté Thierry Merret, un des porte-parole du collectif, sans donner davantage de précisions. Les Bonnets rouges avaient déjà formulé cette menace fin mars sur leur compte Twitter :

C'est le printemps. À quand le printemps des #BonnetsRouges ?? Les Bonnets Rouges (@BonnetsRouges) 20 Mars 2014

Les interviews s'enchaîne?nt avec TF1, BFM, France 3... et les porte-paroles des Bonnets rouges pic.twitter.com/YLScGtFdbv? Les Bonnets Rouges (@BonnetRougeBZH) 4 Avril 2014

Conférence de presse des Bonnets rouges : Lecture de la lettre à M. François HOLLANDE, Président de la République pic.twitter.com/dUjhF5P6DH? Les Bonnets Rouges (@BonnetRougeBZH) 4 Avril 2014

11 revendications, dont l'abandon de l'écotaxe

Le collectif «Vivre, décider et travailler au pays», à l'origine du mouvement des Bonnets rouges à l'automne, a présenté le 8 mars à Morlaix (Finistère) onze revendications, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rcresus le samedi 5 avr 2014 à 07:28

    pour linsulter quand il viendra? pauvres bretons subventionnés depuis des années.

  • PSYYIR le vendredi 4 avr 2014 à 17:46

    Nous saoule avec leurs têtes de n... pardon bonnets rouges

  • dratiser le vendredi 4 avr 2014 à 17:36

    sont bons qu'à demander , ils n'ont qu'à bosser vivre au pays (pourquoi pas à moins de 10 km de chez eux) , sans subventions europesans aide de l'etat (nous..) et les inondations , ben les reparent seuls