Ecotaxe : Le Foll propose des mesures à Ayrault pour désamorcer la crise

le
51
Ecotaxe : Le Foll propose des mesures à Ayrault pour désamorcer la crise
Ecotaxe : Le Foll propose des mesures à Ayrault pour désamorcer la crise

Après les violents affrontements entre opposants à l'écotaxe et forces de l'ordre, samedi en Bretagne, Pierre Moscovici maintient l'entrée en vigueur du dispositif. Le ministre de l'Economie laisse néanmoins la porte ouverte à des «adaptations». Côté ministère de l'Agriculture, Stéphane Le Foll a assuré dimanche avoir «parfaitement entendu» et «parfaitement compris» le message exprimé par les manifestants bretons samedi. Sur France 5, le ministre a affirmé qu'il remettrait «des propositions au Premier ministre» lundi, comportant notamment des mesures pour l'agriculture et l'agroalimentaire.

«Je ferai des propositions qui tiennent compte de ce que j'ai entendu et en même temps de ce que je sais être la situation en Bretagne et ailleurs», a-t-il détaillé, refusant de se prononcer sur un calendrier. Interrogé sur la possibilité d'augmenter la détaxe de 50% accordée à la Bretagne, le ministre a estimé qu'il s'agissait d'«une bonne piste de réflexion». Quant à une exonération sur d'autres produits, comme elle a été décidée sur le lait, il a répondu : «Il y aura des mesures pour l'agriculture et pour l'agro-alimentaire».

Une charge supplémentaire pour un secteur en crise

L'écotaxe doit s'appliquer à tous les véhicules de plus de 3,5 tonnes transporteurs de marchandises, circulant sur le réseau national non payant et selon des barèmes kilométriques. Soit une charge supplémentaire pour un secteur déjà en crise.

Elle «était prévue le 1er janvier (par le précédent gouvernement, ndlr), elle est toujours prévue le 1er janvier», a confirmé ce dimanche matin Moscovici, invité du Grand Rendez-vous d'Europe 1 ? Le Monde ? iTélé. Avant d'ajouter immédiatement : «Nous entendons qu'il y a des crispations, des colères, des inquiétudes (...) C'est la raison pour laquelle nous avons fait des adaptations», a-t-il fait valoir.

Alain Juppé, maire UMP de Bordeaux, a répondu dimanche soir au ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.giral le lundi 28 oct 2013 à 18:05

    ils deviennent de moins en moins crédibles !!une honte............................!!

  • M1945416 le lundi 28 oct 2013 à 16:25

    La parution de la 27e édition du Guide du pouvoir (éditions du Pouvoir) permet de débusquer un mensonge supplémentaire de l'exécutif. Bien que les restrictions budgétaires soient le mot d'ordre dans les ministères, cette tendance n'est pas encore très visible au sein des cabinets ministériels. Le nombre de conseillers s'élevait à 616 en 2012 et il atteint à 677 au bouclage de l'ouvrage (200 nouveaux membres de cabinets contre seulement 139 départs). Depuis 2009, bref +10% de conseillers en 1 an

  • SuRaCtA le lundi 28 oct 2013 à 10:58

    Eco-Taxe, fiscalité éconologique... La coallission Verts-PS n'a vraiment pour denominateur commun quel la ponction fiscale !!! J'espèrons que les élécteurs seront vaccinés de ces fourbes à l'avenir !

  • fbordach le lundi 28 oct 2013 à 09:10

    Couac, couac, couac! Des amateurs pilotés par un chef aveugle au charisme d'huitre...

  • crcri87 le lundi 28 oct 2013 à 09:03

    Le Foll sera le prochain premier ministre et je le plains

  • jean.coq le lundi 28 oct 2013 à 08:46

    L'émission de CO2 est directement liée à la combustion du carburant. Meilleure est la combustion, meilleur est le rendement. Sinon il y a émission de CO monoxide de carbone extrèmement dangereux pour la santé.On apprend ça à l'école primaire.

  • jean.coq le lundi 28 oct 2013 à 08:38

    L'Eco-Taxe est écologiquement parlant un non-sens écologique.

  • jyth01 le lundi 28 oct 2013 à 07:50

    bravo aux bretons, mais que font les autres pour défendre la liberté d'entreprendre et de travailler ? quand on voit le privé qui est saigné pour maintenir des millins de fonctinnaires inactifs, il y a de quoi se révolter...chaque jour des artisans des commerçants des petites entreprises licencient et mettent la clé sous a porte, des retraités du privé ne peuvent plus payer leurs impots!

  • M4189758 le lundi 28 oct 2013 à 07:43

    JPi - Trop d'impôts tue l'impôt. Mais ces polis tiques, qui n'ont toujours pas pigé que ce sont leurs dépenses qu'ils doivent diminuer, sont en train de tuer la France. Encore pendant combien de temps? Je voterai FN, rien que pour les mettre tous, gauche et droite, DEHORS.

  • blbryvsg le lundi 28 oct 2013 à 07:36

    Bandes de bricolos ! Gérer c'est prévoir ... donc anticiper les crises, voire éviter qu'elles apparaissent. Le Foll s'affole comme tous les autres, les maires roses notamment qui n'osent plus sortir pour serrer la paluche de leurs administrés, certains, du reste, pour se faire réélire, abandonnant le PS (money, money, of course).