Ecotaxe : la FNSEA mobilise ce mardi sur les routes

le
0
Ecotaxe : la FNSEA mobilise ce mardi sur les routes
Ecotaxe : la FNSEA mobilise ce mardi sur les routes

Les agriculteurs et transporteurs sont vent debout contre l'écotaxe. Ce mardi, la FNSEA, syndicat majoritaire du monde agricole, appelle à la mobilisation «générale et nationale» contre ce nouvel impôt sur les poids-lourds qui pénaliserait durement un secteur en difficulté, en particulier dans une région excentrée comme la Bretagne. Héritée du Grenelle de l'environnement, décidée sous Nicolas Sarkozy, cette mesure doit s'appliquer à partir du 1er janvier 2014. Mais la FNSEA, qui dénonce une «usine à gaz», réclame son ajournement.

Le syndicat mise sur le soutien des transporteurs, très remontés, sur celui des 3.000 coopératives de Coop de France et sur celui des industries de l'alimentaire. Une quarantaine de barrages filtrants sont prévus dans l'hexagone autour des portiques et autres équipements électroniques installés pour enregistrer et facturer les poids lourds.

La FNSA dénonce une «usine à gaz». Seuls les produits français paieront le prix fort puisque la France fait cavalier seul en la matière. Par exemple, une volaille sera taxée entre l'élevage et le centre d'allotement (les lots à l'achat) puis vers l'abattoir, le centre de conditionnement, de nouveau jusque chez le grossiste et enfin jusqu'à l'étal et le consommateur. «Certains produits franco-français vont passer cinq fois sous les portiques contre une seule pour les produits importés», qui paieront juste à leur arrivée sur le territoire, dénonce le secrétaire général de la Fédération Dominique Barrau. La journée promet d'électrique sur les routes de France.

Pourquoi l'écotaxe déplaît-elle ?

Qu'est-ce que l'écotaxe ? La «taxe nationale sur les véhicules de transport de marchandises» doit être payée pour tous les camions français ou étrangers, roulant sur certaines routes (hors autoroutes payantes). Elle vise à inciter les entreprises à utiliser, pour le transport de marchandises, des modes moins polluants, et à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant