Écotaxe - Delphine Batho : "Il faut renationaliser les autoroutes"

le
0
Delphine Batho s'est abstenue lors du vote de la loi relative à la transition énergétique.
Delphine Batho s'est abstenue lors du vote de la loi relative à la transition énergétique.

Le Point.fr : Ségolène Royal s'est un peu pris les pieds dans le tapis sur la gratuité des autoroutes le week-end. Comment sortir du problème de l'écotaxe ? Quelle solution préconisez-vous ?

Delphine Batho : C'est au gouvernement qui a créé cette situation de dire comment il va faire face aux conséquences. Il y a dans tout cela beaucoup d'improvisation. Le dispositif du "péage de transit" qui avait remplacé l'écotaxe était complètement bancal et créait des inégalités flagrantes entre les territoires et entre les entreprises. Quant aux autoroutes, Frédéric Cuvillier, qui a été un bon ministre des Transports, avait travaillé à un scénario crédible de renationalisation. Cela me paraît la bonne perspective pour mettre fin à la rente excessive dénoncée par la Cour des comptes. Mais cela demande du courage politique et de savoir dire non aux lobbies.

À la lecture de votre livre*, on imagine que vous avez au moins un motif de satisfaction cette semaine : la décision prise par François Hollande de ne pas renouveler le mandat d'Henri Proglio à la tête d'EDF. Avez-vous l'espoir que Jean-Bernard Lévy agisse autrement que son prédécesseur ? Ou bien, à vos yeux, l'entité EDF est-elle plus forte que son président, quel qu'il soit ?

Je souhaitais de longue date un changement à la tête d'EDF et je me réjouis qu'il soit finalement intervenu. Comme quoi il est utile de mettre un peu de lumière sur des jeux d'influence qui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant