Ecoslops bénéficierait d'un changement de réglementation sur les rejets d'hydrocarbures. (Ecoslops)

le
0

RÉGULATION

ANALYSE

L’Accord de Paris ne concerne pas explicitement le transport maritime. La référence internationale en termes de réglementation maritime environnementale est définie par l’IMO (International Maritime Organization).

Fin octobre dernier, l’IMO a approuvé une feuille de route (sur la période allant de 2017 à 2023) pour l’élaboration d’une stratégie globale de réduction des émissions de gaz à effet de serre provenant des navires d’ici 2023.

Le Comité de la protection du milieu marin a été chargé notamment de “promouvoir de nouveaux progrès en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre provenant des navires pour contribuer à l’objectif de l’Accord de Paris.”

Les objectifs n’ont pas été encore clairement définis et nous ne savons pas encore dans quelle mesure le durcissement de la réglementation concernera également le traitement des résidus pétroliers d’origine maritime (slops, sludges et eaux de cale polluées) – et non simplement les émissions de gaz à effet de serre stricto sensu.

Cependant, dans ce contexte d’ajustement de la réglementation maritime aux nouvelles normes environnementales, l’adoption de nouvelles mesures concernant les résidus d’hydrocarbures est clairement probable, offrant de nouvelles opportunités à Ecoslops, dont l’offre permet de lutter efficacement contre la pollution marine par les résidus pétroliers.


Si le fichier PDF ne s'affiche pas ou pour le télécharger, cliquez ici.

Pour consulter le fichier PDF en intégralité, cliquez ici.

Pour visualiser les documents au format PDF, vous pouvez télécharger gratuitement Acrobat Reader XI.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant