Economies : les nouvelles pistes du gouvernement

le
10
Economies : les nouvelles pistes du gouvernement
Economies : les nouvelles pistes du gouvernement

Sous la houlette du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, un quatrième comité interministériel de modernisation de l'action publique (Cimap) va permettre ce mercredi de lancer une série de nouveaux chantiers afin de faire 5 à 7 milliards d'économies par an à l'horizon 2017.

Pour cette quatrième réunion depuis un an, le gouvernement, quasiment au complet hormis Cécile Duflot et Pierre Moscovici retenus à l'Assemblée et à Bruxelles, va discuter du résultat d'une douzaine d'évaluations déjà lancées et va décider d'en lancer une douzaine d'autres. Il va également faire le point sur la mise en ?uvre des 200 mesures de simplification à destination des particuliers et des entreprises annoncées le 17 juillet.

Dans le domaine de la santé, une étude va être menée sur la chirurgie ambulatoire (c'est-à-dire une intervention et une hospitalisation ne durant qu'une journée). La Cour des compte estime que 80?% de la chirurgie pourraient se faire en ambulatoire (contre 40?% en 2011). Cinq milliards pourraient être ainsi économisés. Des progrès peuvent par ailleurs être réalisés sur les médicaments génériques.

Dans celui des collectivités locales, le gestion des déchets et la mutualisation accrue des services entre les communes et les intercommunalités seront au menu.

Les aides aux entreprises, qui ont déjà fait l'objet d'un rapport cet été, permis de faire des économies dans le budget 2014. Mais un tri s'impose dans le maquis des dispositifs existants. Un milliard d'euros est en jeu.

De nouveaux chantiers d'amélioration de la gestion publique afin d'économiser 2 à 3 milliards par an à l'horizon 2017 avec la même montée en charge sur trois ans. Il s'agit entre autres d'une modernisation des achats mais aussi du système d'information de l'Etat, afin notamment d'éviter les doublons et de limiter le nombre de «data centers». Il en existe 130 actuellement.

«Beaucoup de réseaux coexistent entre les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • neutro le mercredi 1 jan 2014 à 12:12

    Et pourquoi pas se servir des rapports de la Cour des Comptes qui indiquent avec précision les dépenses inutiles et les mines d´économies? Mais ce serait trop facile, on préfère refaire le travail et identifier de prétendues économies, c´est ça le socialisme, occuper des gens pour ne rien faire d´utile...

  • bearnhar le dimanche 29 déc 2013 à 09:20

    Dupon66 : "Autant dire qu'ils ont ete elus sans avoir la moindre idee de ce qu'ils allaient faire...".Exact, ils n'avaient rien de pret, en réalité ils comptaient sur la reprise des autres pays pour nous entrainer, comme ça tarde, ils sont un peu obligés de bosser.Mais c'est pitoyable ces atermoiements/louvoiements pour à tout prix éviter de s'attaquer aux planques/rentes de leurs potes.

  • bearnhar le dimanche 29 déc 2013 à 09:17

    Cette année encore le trou est de 86 milliards, n'ont toujours rien réduit, bientot 2ans pourtant.Et continueront à déverser 2 milliards/an sur un secteur pourtant privé, en concurrence (normalement), j'ai nommé leurs potes de la presse.Le tout sous le fumeux prétexte de la pluralité de l'information.Tous les 5ans nous allons prendre 500 milliards de dette, inéluctable, à moins de tous les virer bien sur.

  • M4328752 le mercredi 18 déc 2013 à 12:11

    bistou n'oublie pas que ces groupes qui ne servent à rien coûtent très très chers.

  • nemee80 le mercredi 18 déc 2013 à 08:34

    Voilà une piste simple : sortir de l'UE. En faisant cela on récupère illico au moins 11 milliards de contribution nette par an et on arrête de subventionner avec notre pognon des entreprises européennes concurrentes des entreprises françaises.

  • M2266292 le mercredi 18 déc 2013 à 07:21

    Notre poltron de président aidé de ses privilégiés nous asphyxie d’impôts et taxes, dès qu’un problème se présente … très préoccupé par le fric, nos dirigeants sont de véritables tricheurs et il en est ainsi que tous ceux de l’Europe qui se votent des avantages en catimini, des privilèges retraites....

  • mucius le mercredi 18 déc 2013 à 07:10

    Objectif 5 à 7 Milliards d'économies/an! Ca veut dire en réalisation au mieux 1,5Mds /an. Ce gouvernement est incapable de tenir un quelconque objectif ou décision.

  • dupon666 le mercredi 18 déc 2013 à 02:25

    Autant dire qu'ils ont ete elus sans avoir la moindre idee de ce qu'ils allaient faire...

  • bistou le mercredi 18 déc 2013 à 01:38

    Ben oui, la France est un vaste chantier. Tout est en gestation et rien n'avance. Ils ne savent que créer des comités de réflexion, des groupes d'étude, de la concertation à n'en plus finir, des réunions en veux tu en voilà, tout ça pour accoucher d'une souris. Quand se mettront-ils au boulot ?

  • achemena le mercredi 18 déc 2013 à 00:52

    put1 il en agite du vent avec ses deux mains le glandu LOL