Economie : un timide redémarrage en France

le
8
Economie : un timide redémarrage en France
Economie : un timide redémarrage en France

Alors qu'à la rentrée le gouvernement va devoir affronter des débats économiques qui promettent d'être houleux, notamment sur le budget 2014 et la réforme des retraites, voilà quelques chiffres sur lesquels il ne manquera pas de s'appuyer pour prouver, à l'opposition comme à l'opinion, que sa politique économique est la bonne. Plusieurs indicateurs macroéconomiques donnent en effet les signaux d'un timide redémarrage économique au printemps et à l'été.

Le déficit commercial baisse. Après avoir atteint des niveaux records ces dernières années, le déficit commercial de la France (différence entre les importations et les exportations) n'a jamais été aussi bas depuis 2010. Il y a de quoi se réjouir mais cet indicateur est à double tranchant. Côté importations, comme l'explique le service des Douanes, cette baisse est provoquée par une diminution des achats d'hydrocarbures. Elle est aussi due à un repli de l'achat de biens manufacturiers, c'est à dire une baisse de la consommation... moteur de la croissance française.

Pour ce qui concerne les exportations, Nicole Bricq, la ministre du Commerce extérieur voit là une «sortie progressive de récession de la zone euro», une planche de salut avant d'ajouter que «le commerce extérieur constituera un moteur important de la croissance en 2014».

Le secteur manufacturier donne de l'espoir. La production industrielle reprend après seize mois de contraction. La Banque de France constate que «la plupart des secteurs progressent ou se maintiennent». En fait les choses sont très différentes selon les secteurs. Ainsi, si l'aéronautique connait une forte progression, l'industrie automobile, elle, continue de souffrir.

La croissance serait à la hausse. La Banque de France pronostique le chiffre de +0,1% pour le troisième trimestre après +0,2% pour le deuxième. La France pourrait sortir in extremis de la récession qui la touche depuis le début de l'année. Mais la croissance ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fbordach le jeudi 8 aout 2013 à 21:40

    Ouarf, une reprise aussitôt absorbée par les impôts et engloutie dans l’assistanat!

  • Isegoria le jeudi 8 aout 2013 à 12:41

    @gb00b04 Bien entendu les politiques on leur responsabilités, mais ils restent des marionnettes au service de non élus... Nervall mes le doigt sur LE cancer du continent Européen: l'UE, une construction voulue par les États-Unis dont le but est de vassaliser le continent en effaçant toutes traces Étatique et par la même occasion mettre en esclavage les peuples pour des profits privés...

  • MIKE3000 le jeudi 8 aout 2013 à 10:00

    tout ça c'est de bric et de broc......

  • gb00b04 le jeudi 8 aout 2013 à 09:47

    Nervall, je pense que c'est plutot l'incompétence des gouvernements successifs depuis 35 ans qui nous conduit dans le mur... 35 ans de déficit consécutif!

  • Isegoria le jeudi 8 aout 2013 à 08:25

    La France devrait avoir une croissance supérieure a son taux d'emprunt ( 2.3% ) pour mathématiquement sortir de la récession hors on en est très très loin...

  • M9095115 le jeudi 8 aout 2013 à 05:53

    Si la France arrivera par chance à une croissance de 0% car nos leaders appelleront ça une croissance cene sera pas à cause de la politique de nos vauriens mais à cause du reste de l'Europe.Et puis le chomage augmente toujours en France alors qu'il baisse même en Espagne,Grèce et Portugal.Notre dette augmente à des niveaux dangereux aussi.Pépère dépense avec l'emprunt beaucoup pour donner du boulot à ses votants des zones'sensibles'

  • boudh1 le jeudi 8 aout 2013 à 00:30

    Il n'est pas possible d'avoir un redémarrage avec une augmentation régulière du chômage comme de la dette. Je trouve la communication beniouioui surtout lorsque la Banque de France prévoit donc rien de sûr une croissance de +0.1 % au 3ème trimestre ce qui signifie 0 % et sachant que c'est toujours révisé à la baisse. On voit parfaitement que la propagande positiviste méthode coué travaille derrière. Que d'argent jeté par les fenêtres.

  • gb00b04 le mercredi 7 aout 2013 à 23:49

    Attendons de passer les mois de Septembre, Octobre,... et le paiement des impôts, taxes foncières, d'habitation... Profitez de vos vacances car la rentrée sera très très rude pour tous n'en déplaise à notre gouvernement Soviétique. Quand les salariés n'arriveront plus à joindre les deux bouts en masse, ca commencera à chauffer pour le ptit joufflu.