Economie : patrons cherchent députés pour vivre leur vie

le
17
Economie : patrons cherchent députés pour vivre leur vie
Economie : patrons cherchent députés pour vivre leur vie

« Députés, venez vivre notre vie de chef d'entreprise. » C'est en substance l'appel que lance aujourd'hui l'association patronale Entreprise et Progrès. Une initiative baptisée « Moi parlementaire, une semaine dans les pas d'un PDG » qui pourrait être inspirée de l'émission télévisée « Vis ma vie » et qui se tiendra cet été, pendant les vacances parlementaires.

« Il y a une grande méconnaissance entre ces deux mondes, explique le président d'Entreprise et Progrès, Denis Terrien. Or, dans un contexte de crise où la croissance et l'emploi sont des priorités, il est essentiel que députés et chefs d'entreprise se connaissent mieux pour travailler ensemble. Grâce à cette immersion, ils se frotteront à la réalité quotidienne d'une entreprise. 90 % des députés n'ont pas l'expérience de l'entreprise et par conséquent légifèrent souvent sur quelque chose qu'ils ne connaissent pas. » Un avis partagé par Antoine Lemarchand, le PDG de Nature et Découvertes, un des 120 dirigeants prêts à ouvrir leurs portes cet été aux parlementaires. « Quelle que soit leur étiquette politique, ils ont souvent une image erronée de notre monde qui ne se résume pas seulement aux grands groupes du CAC 40. 94 % des sociétés en France ont moins de 10 salariés », estime-t-il, insistant sur « la complexité et l'inflation » des normes, du Code du travail. « Je montrerai aussi que, derrière une entreprise, il y a des personnes d'origines et d'horizons variés qui savent travailler ensemble », rappelle-t-il. Antoine Lemarchand espère aussi que, avec cette opération, les députés soient plus réactifs sur certains sujets, comme le travail du dimanche (voir encadré). Son entreprise, tout comme L'Oréal ou encore le Groupe 3SI, va donc accueillir pendant une semaine un parlementaire au sein de sa direction générale. Au menu pour ce stagiaire à part : le quotidien du patron, des décisions stratégiques, en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2766070 le mardi 6 mai 2014 à 12:01

    @ jbellet , dimanche sur BFM Buziness y avait Nicole NOTTA ancienne déléguée CFDT, et qui a créé sa ste (chapeau madame) le discours n est plus le même, et je la respecte !!! le jour ou un dépité créera ou gèrera .. on va pas attendre longtemps la culbute.. tiens regardez la france gérer par gromoo , a part le scooter , tout est par terre !!!

  • M2766070 le mardi 6 mai 2014 à 11:55

    muck tu la vois comment la vie d un patron? j attends tes réponses...

  • M2766070 le mardi 6 mai 2014 à 11:54

    tiens tout ceux qui sont contre les patrons expliquez moi : la sfac , la TVA, les charges de l urssaf, l encourt , et l échéance d une créance,et jean pass mais j attends et je noterais à la fin de la journée. A vos copies les p'tis

  • M2766070 le mardi 6 mai 2014 à 11:52

    salo de patron.. rassurez vous y en a de moins en moins... les salariés com les fonctionnaire iront pointer à l élysée... chez fouè le fourb

  • M2766070 le mardi 6 mai 2014 à 11:50

    ha tiens on se marrerait !!! tu vois le député avec sa comptable: on a pas reçu le réglement des travaux du conseil général, et le fisc réclame demain la tva sinon c est 10% de plus, alors on paie, non ! y à la bank qu a appelé on a un découvert dépassant les 25% autorisé... et puis la TVA le 24, et les salaires le 30, on a déjà repoussé 2 traitesde fournisseurs... ça y a qu un patron pour le vivre ... moi je prends 1 salaire sur 3, ou 4 mois et de 1200€ ... y a les salaires le 30!! dit,

  • domin288 le mardi 6 mai 2014 à 11:33

    @tgalinie: Les patrons ont vécu la vie de leurs employés un jour ou l'autre, c'est pour cela qu'ils sont patrons. Ils ont décidé d'investir leur vie dans quelque chose et d'y croire mais des gens comme vous, profiteur, ne veulent surtout pas l'admettre.

  • 5701726 le mardi 6 mai 2014 à 11:30

    Impossible qu'il y ait 120 cadres du privé /Ingénieurs à l'Assemblée (d'ailleurs dans ce total, manquent environ 120 députés!).. ou alors ce sont des gens qui ont passé 3 ans ds le rivé , 25 ans dans le public et que l'on range dans le privé pour faire illusion. Des cadres des CPAM , ou entreprises publiques (meme sous statut privé) sont à mettre directement dans le public, bien évidemment.

  • zeisuke le mardi 6 mai 2014 à 11:11

    "tgalinie" vous vivez dans quel monde ?il faut arrêter de croire que tous les patrons sont comme ceux du CAC !!Bien souvent ils travaillent autant que leurs salariés voir plus pour monter leur boite !!

  • muck12 le mardi 6 mai 2014 à 11:09

    les patrons c est comme les deputes beaucoup de mauvais

  • nebraska le mardi 6 mai 2014 à 11:03

    tgalinie - J'ai été salarié avant d'être patron tout comme une majorité de chef d'entreprises PME/PMI.