Économie : la France, droit dans le mur

le
64
Agnès Verdier-Molinié, directrice de la fondation Ifrap.
Agnès Verdier-Molinié, directrice de la fondation Ifrap.

Agnès Verdier-Molinié est passée maître dans l'art de tirer la sonnette d'alarme. Dans son précédent ouvrage publié en 2013, la directrice de l'iFrap (Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques) exhortait le mammouth étatique français à réaliser 60 milliards d'euros d'économies... chaque année d'ici 2021. La jeune femme, qui excelle à trouver les chiffres qui tuent et révèlent d'un seul coup l'absurdité du système, remet le couvert avec un (autre) livre-choc, au titre 100 % explicite : On va dans le mur..., sorti en librairie le 9 mars dernier. Oui, le système français est devenu fou. C'est qu'en France, on a une bien triste manie : on empile tout. Les taxes, les structures administratives, les agences de l'État, les textes de lois, les normes, etc. La meilleure illustration de ce trouble obsessionnel compulsif bien français : le Code du travail est lourd de 1,5 kg alors qu'il ne pesait (que) 500 grammes en 1985 ! Pour Agnès Verdier-Molinié, c'est sûr, on va dans le mur - et d'ailleurs tout le monde le sait parfaitement -, mais personne ne bouge une oreille pour changer cela. MillefeuillePrenez les impôts. On le sait, la France est la championne de la créativité fiscale. Le gouvernement actuel avait décidé de supprimer les 192 taxes les plus absurdes et qui ont un petit rendement. Certaines coûtent même plus à collecter que ce qu'elles rapportent... Mais il ne se passe presque rien... Seules...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • juillia3 le vendredi 27 mar 2015 à 10:35

    ca fait trente ans que l on y va !!!!

  • d.e.s.t. le mercredi 25 mar 2015 à 19:04

    On a déjà eu Mitterrand et Attali en 1981, partis dans le mur en 1983, avec leurs propositions délirantes qui ont montré qu'Attali était totalement nul! Et on recommence 34 ans plus tard avec d'autres socialistes tout aussi prétentieux et aussi nuls! L'histoire socialiste n'apprend jamais!

  • 300CH le vendredi 13 mar 2015 à 22:44

    droit dans le mur

  • majox le vendredi 13 mar 2015 à 21:00

    M 2949628 Vous avez raison !il est de notoriètée publique que tout va pour le mieux dans le meilleurs des mondes!!etr je me suis même laissé dire que la france n avait aucune dette et que tout les comptes sociaux sont au beau fixe!!!si si c est vrai

  • fortunos le vendredi 13 mar 2015 à 19:16

    ca doit faire au moins 5 ou 6 ans qu elle nous raconte que la France ne tiendra pas 6 mois,car le marche refusera de preter du pognon;resultat le taux des emprunts n a jamais ete aussi bas.;Sin ideal,suppression de tous les fonctionnaires,police,prison,hopitaux,enseignants.

  • M2949628 le vendredi 13 mar 2015 à 19:13

    Europga a une solution !!! Il va perdre sa monnaie contre de la roupie de sansonnet !!!! Pauvre Europga va devenir Europga le pauvre ,avec une dépréciation de... 30, 40 % .... Il va se mettre au vélo ,et il faut lui conseiller de faire des provisions de sucre ert de mouchoirs pour pleurer...

  • M2949628 le vendredi 13 mar 2015 à 19:08

    Elle n'y connaît rien. C'est juste du buzz mis en scène comme dab par le Point qui périodiquement sort du "French bashing" avec Baverez, Nouhailac, Zemmour et maintenant celle-là !!! Il y en a franchement marre que des gens responsables dans le privé et le public se défoncent ....pour se faire cracher dessus par des nuls qui cherchent à attirer l'attention sur eux...

  • 445566ZM le vendredi 13 mar 2015 à 18:53

    Il ne faut pas oublier les vrais résultats de l'année 2014. Revenus budgétaires: 290 milliards; dépenses: 380 mds, donc déficit: 90 mds, soit 30 % (mais seulement 4,4 % par rapport au PIB). La dette, pour simplifier, 2000 + 90 milliards. Je pense qu'une augmentation des taux provoquera une grave crise, il faudra trouver tous les mois 1 à 2 milliards de plus pour assurer le service de la dette.

  • saggy le vendredi 13 mar 2015 à 17:41

    quand on sera tous pauvres qui va donner aux restau du cœur !!!

  • frivet le vendredi 13 mar 2015 à 17:41

    Agnès Verdier-Molinié a tout à fait raison. il faudra que le peuple demande des comptes aux responsables de ce fiasco, et obtienne des remboursements, puis la prison pour ceux qui ont été malhonnêtes avec l'argent du peuple.