Economie : Hillary incarne la continuité, Trump le pari sur l'inconnu

le
2
Donald Trump en meeting. (© CC-Gage Skidmore)
Donald Trump en meeting. (© CC-Gage Skidmore)

Si de nombreux économistes du monde académique, voire des agences de notation, s'alarment du danger représenté par Donald Trump pour la prospérité américaine, il ne manque pas de petits entrepreneurs mais aussi d'investisseurs pour estimer que les plans du candidat républicain seraient bénéfiques pour l'économie.

Alors que les sondages les placent au coude à coude juste avant le scrutin mardi, on pourrait dire que «Wall Street est pro-Clinton et Main Street (ndlr: les petits investisseurs et les PME) est pro-Trump», résumait récemment Steve Odland, du Committee for Economic Development (CED), un institut de politique économique regroupant des entreprises.

Cette ambivalence se reflète dans une enquête réalisée par la chaîne CNBC la semaine dernière auprès d'une cinquantaine d'économistes et d'acteurs financiers à Wall Street: 82% pensent qu'Hillary Clinton va gagner, mais 46% contre 39% estiment malgré tout que les politiques du magnat de l'immobilier sont meilleures pour l'économie.

Un autre sondage mené en octobre par la Pepperdine/Graziadio Business School à Los Angeles auprès de 1.353 petites entreprises dans le pays, montre qu'une majorité de patrons préfèrent Trump pour ses positions sur l'assurance santé (55% contre 45% pour Clinton) comme sur les impôts (66% contre 34%) et le commerce (55% contre 45%).

Déficit et déréglementation

Le projet économique du candidat républicain

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga il y a un mois

    un choix difficile entre "la peste" et le "choléra".......USA je vous aimais bien......

  • martofel il y a un mois

    soit mesaline ou neron