Economie française : la consommation progresse, la dette en repli

le
3
Economie française : la consommation progresse, la dette en repli
Economie française : la consommation progresse, la dette en repli

A l'approche des fêtes de Noël, l'Insee sort de sa hotte des statistiques qui vont faire plaisir au gouvernement. Alors que la consommation des ménages a progressé de 0,4% en novembre, la dette publique de la France à reculé à 97,6% du PIB au troisième trimestre contre 98,4% fin juin. 

 

Cette hausse de la consommation des ménages, qui reste l'un des piliers de la croissance, s'explique essentiellement par les dépenses des ménages en énergie alors que la moyenne des températures a été au-dessous des normales saisonnières.

 

Concernant les achats de biens (+0,9%), les ménages ont concentré leurs dépenses pour des véhicules. En revanche, les achats en biens d'équipement du logement comme les dépenses en habillement et textile se sont repliées (-0,9%). La consommation de produits alimentaires est restée stable. 

 

(Source Insee)

 

 

Autre bonne nouvelle : la dette publique a donc reculé au troisième trimestre. Fin septembre, elle atteignait 2160,4 milliards d'euros, soit 10,3 milliards de moins qu'au deuxième trimestre. En dépit de ce repli, cette dette est toutefois toujours supérieure à l'objectif affiché par le gouvernement français pour l'ensemble de 2016. Celle-ci est fixée à 96,1% du PIB, comme l'an dernier.

 

En outre, cette situation est fragile. La France emprunte sur les marchés pour se financer à un taux de 0,7%. Or, selon les professionnels, celui-ci pourrait être relevé dans les prochains mois. Cela aurait aussitôt pour conséquence de peser davantage sur la dette.  

Reste que ces signes sont encourageants et pourraient avoir des retombées positives sur l'emploi alors que l'on assiste à une reprise dans l'intérim. Selon l'Insee, le taux de chômage, après un coup d'arrêt au troisième trimestre 2016, devrait reprendre sa « légère» décrue jusqu'à la mi-2017, pour atteindre 9,5% de la population active en métropole et 9,8% avec l'outre-mer, contre 9,7% et et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4314275 il y a 10 mois

    Allons guerber3, l'article précise que l'augmentation vient de l'énergie. Alors où est la désinformation ? Manque d'objectivité. La dette en repli depuis juin 2016 pas depuis mai 2012, lisez l'article.

  • guerber3 il y a 10 mois

    La consommation progresse...mais pas celle de la photo, la consommation de pétrole, à cause du froid de l' hiver : la désinformation se renforce, elle progresse aussi. Alors, les hauts fonctionnaires, la honte, savez-vous ce que c' est ???

  • nicog il y a 10 mois

    "La dette en repli....." Merci radio Prav-da.... Euh, malgré une augmentation de 350 Milliards sur la période 2012-2017.