Economie et sécurité au menu de Barack Obama en Allemagne

le
0
    par Roberta Rampton 
    HANOVRE, Allemagne, 24 avril (Reuters) - Barack Obama est 
arrivé dimanche en Allemagne pour des discussions avec la 
chancelière Angela Merkel qui porteront sur l'économie et le 
commerce ainsi que sur la sécurité en Europe et au 
Proche-Orient. 
    Il s'agit de la dernière étape d'un déplacement de six jours 
du président américain hors des Etats-Unis dont le but était de 
relancer une dynamique commerciale entre l'Europe et les 
Etats-Unis, de lutter contre l'Etat islamique et de répondre aux 
initiatives de la Russie en Ukraine et en Syrie. 
    Le chef de la Maison blanche vient de passer trois jours à 
Londres où il a appelé les Britanniques à se prononcer sur le 
maintien du Royaume-Uni au sein de l'union européenne lors du 
référendum sur la question le 23 juin prochain.   
    Il a notamment expliqué qu'un tel maintien était dans 
l'intérêt commercial des Etats-Unis et du Royaume-uni. 
    A Hanovre, Barack Obama doit notamment s'exprimer lors d'une 
foire commerciale aux côtés d'Angela Merkel. Les deux dirigeants 
veulent relancer l'idée d'un grand marché transatlantique, ou 
Partenariat transatlantique sur le commerce et l'investissement 
(PTCI ou TTIP en anglais, ou encore Tafta). 
    Les partisans de ce vaste accord de libre-échange entre les 
Etats-Unis et l'Europe estiment qu'il pourrait accroître la 
richesse de chacun des deux blocs de 100 milliards de dollars 
(90 milliards d'euros). 
    Les opposants au projet ont manifesté samedi à Hanovre. Ils 
étaient plusieurs dizaines de milliers.   
    Avant son retour à Washington lundi soir, Barack Obama, avec 
Angela Merkel, devrait s'entretenir, avec son homologue français 
François Hollande et les Premiers ministres britannique David 
Cameron et italien Matteo Renzi sur le développement des 
échanges de renseignements dans le cadre de la lutte contre le 
djihadisme et l'Etat islamique après les attentats de Paris et 
Bruxelles. 
    La question de la guerre en Syrie et ses conséquences sur le 
flux migratoire vers l'Europe sera également abordée par les 
dirigeants. 
    Angela Merkel s'est rendue samedi en Turquie pour faire le 
point sur l'accord conclu entre l'Union européenne et Ankara sur 
le rapatriement des migrants arrivés sur les îles grecques. 
    Elle a dit souhaiter l'établissement de zones spéciales de 
sécurité en Syrie, près de la frontière avec la Turquie. 
  
 
 (Avec Joseph Nasr à Berlin; Danielle Rouquié pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant