Economie de 50 milliards : le salaire des hauts fonctionnaires rabotés

le
3
Economie de 50 milliards : le salaire des hauts fonctionnaires rabotés
Economie de 50 milliards : le salaire des hauts fonctionnaires rabotés

Alors que l'Etat s'apprète à donner un tour de vis avec 50 milliards d'économies entre 2015 et 2017 avec un plan d'économie qui devrait être présenté dans les prochains jours par Manuel Valls, le nouveau Premier ministre, les contours commencent à se dessiner. Selon les Echos, l'Etat pour 17 milliards d'euros, les collectivités locales pour 10 milliards et la Sécurité sociale pour 23 milliards devraient être mis à contribution.

Les hauts salaires des fonctionnaires raboter

En Janvier, François Hollande a prévenu que l'Etat allait «montrer l'exemple» dans ce plan d'économie qui permettra de financer le Pacte de responsabilité. Le dossier le plus sensible concerne les fonctionnaires. Selon le quotidien économique, le but est d'obtenir la quasi-stabilité de la masse salariale (80,6 milliards d'euros cette année). Pour cela, le gel du point d'indice (qui permet de revalorisation des salaires) devrait être maintenu au moins jusqu'en 2016. Reste à savoir si le gouvernement va revenir sur son objectif de stabilité des effectifs de fonctionnaires ? Selon les Echos, même si cela se jouera lors des derniers arbitrages, les 60 000 recrutements d'agents dans l'Education nationale pourraient être diminués de 10 000 à 15 000.

Autre piste avancée est aussi de raboter les salaires des hauts fonctionnaires «en complément de la reduction de 30% du salaire des ministres et du chef de l'Etat décidée à l'éte 2012», précise les Echos. Au total, cette mesures devraient rapporter plusieurs centaines de millions d'euros. A cela des des économies vont ainsi être réalisées sur le patrimoine immobilier de l'Etat (cessions, diminution des loyers) ou sur le parc automobile en privilégiant des cylindrées plus petites. Les grands corps d'Etat comme le Conseil d'Etat, la Cour des comptes ou encore le Consei économique social et environnemental devront aussi se serrer la ceinture avec une diminution de leur budget.

Enfin, trois ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nebraska le jeudi 10 avr 2014 à 09:53

    Un journaliste ne vérifie JAMAIS ses sources. Le cas contraire se saurait...

  • roulio86 le lundi 7 avr 2014 à 13:02

    Y en a mare de ces journalistes qui ne font pas leur boulot, le salaire des ministres n'a pas été émputé de 30% comme on veut nous le faire croire, ça été retoqué par le conseil constitutionnel.

  • jean.coq le lundi 7 avr 2014 à 12:08

    les salaires des ministres n'ont pas été amputés de 30%. La cour constitutionnelle a fait capoté cette idée. Mais les Echos se font "l'Echo" du gouvernement et ne vérifient pas les informations.