Economie collaborative : la France est un des leaders mondiaux

le
0

Souvent de manière inconsciente, les Français participent à l’économie collaborative. La France fait partie des pays qui la pratiquent le plus au monde. Et cette importance n’est pas près de se réduire…

Economie collaborative : une réponse à la crise

Le principe de l’économie collaborative est d’utiliser un objet plutôt que de le posséder. Au lieu d’acheter une voiture, il est préférable de la louer quand on en a besoin. Cela vaut également pour un livre, un outil ou un atelier via le coworking.
Ces dernières années, en raison de la crise, l’économie collaborative est en plein essor. Des alternatives comme BlaBlaCar pour le covoiturage, ou LeBonCoin pour la revente d’objets, réalisent d’impressionnants chiffres d’affaires et jouissent d’une popularité croissante. A titre d’exemple, BlaBlaCar recensait 4 millions de membres en 2014, et 96% des Français disent connaître le site LeBonCoin.
La tendance n’est pas près de s’inverser, aux niveaux national et mondial. D’après le cabinet PwC, le marché de l’économie de partage pourrait réaliser 270 milliards d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2025. La France figure parmi les premiers consommateurs : 78% des Français estiment que ce mode de consommation « contribue au développement de l’économie locale et est génératrice d’emplois ». Les deux tiers d’entre eux pensent qu’elle représentera, à l’avenir, « un poids important dans l’économie française ».

La France va plus loin dans l’économie collaborative

Là où l’économie collaborative va plus loin que n’importe quel autre système de consommation, c’est qu’elle n’est pas restée un simple marché qui aurait fini par se tarir. Au contraire, des réseaux de réflexion et d’initiative nommés « think tank » se sont créés pour repenser la société et créer les services de demain. C’est particulièrement le cas d’Ouishare et Collaborative-Cities. Si l’économie collaborative vous intéresse, n’hésitez pas à rejoindre ces réseaux.
Les économies réalisées sont présentées comme le principal avantage et la première motivation par les adeptes. Les arguments « c’est moins cher » et « trouver de bonnes affaires » reviennent dans 63% et 55% des cas, suivis de la volonté de donner une seconde vie aux objets (38%) et d’améliorer les méthodes de production et de consommation de la société (28%).
Internet qui joue un rôle central dans ce phénomène s’accompagne d’une uberisation de la société. Autrement dit, les entreprises traditionnelles sont progressivement remplacées par des services numériques. On l’a récemment observé dans les médias, avec les entreprises Uber et BlaBlaCar qui remettent en question l’activité des taxis. Il est donc de plus en plus urgent de trouver des solutions pour effectuer la transition.

Trucs & Astuces

Quoi que vous cherchiez, il y a de fortes chances pour que vous trouviez son pendant collaboratif. Vous pouvez même consulter facilement des pages web qui regroupent de nombreux sites spécialisés dans l’économie collaborative. En voici deux : http://consocollaborative.com/article/100-sites-de-consommation-collaborative/ et https://shareannuaire.com/
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant