Écomouv' demande l'application du contrat

le
0
Possédé à 70% par les Italiens d'Autostrade, le groupement souhaite faire appliquer son contrat, dont la résiliation coûterait 800 millions d'euros à l'État. Et tente de rester à l'écart de la polémique.

Faire le gros dos pendant la tempête. Attaqué de toutes parts, Écomouv', le groupement chargé de collecter l'écotaxe, a choisi de ne répondre que du bout des lèvres. Estimant qu'il n'a rien à gagner à croiser le fer avec son client, l'État. Mais, même si les Italiens d'Autostrade qui possède 70 % d'Écomouv' ne le clament pas haut et fort, ils ne s'attendaient pas à se retrouver dans une pareille tourmente. Et ils s'estiment injustement pris à partie par le gouvernement.

Du coup, ce consortium, qui comprend aussi dans son tour de table de grands groupes français comme la SNCF ou Thales, a adopté une ligne de défense assez basique qui se résume à cette formule: «Nous souhaitons faire appliquer le contrat.» Donc toucher le loyer prévu de 18 millions d'euros...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant