Écolos : "On est des victimes collatérales de la motion de censure"

le
1
François de Rugy n?a même pas appelé Cécile Duflot pour la prévenir. Nous avons tous appris la nouvelle par communiqué, explique Danielle Auroi au Point.fr.
François de Rugy n?a même pas appelé Cécile Duflot pour la prévenir. Nous avons tous appris la nouvelle par communiqué, explique Danielle Auroi au Point.fr.

En décidant de rejoindre les rangs du groupe socialiste à l'Assemblée, les députés François de Rugy, Éric Alauzet, Christophe Cavard, François-Michel Lambert, Véronique Massonneau et Paul Molac portent un coup fatal au groupe écologiste. Réduits à dix, les parlementaires restants qui ne partageaient pas les positions pro-gouvernementales de leurs collègues démissionnaires se retrouvent non inscrits. Pour la députée EELV Danielle Auroi, cette décision intervient en représailles au soutien qu'elle et neuf autres membres du groupe écologiste ont apporté à la motion de censure que les frondeurs ont tenté de déposer, en vain, contre le gouvernement la semaine dernière.

Le Point.fr : Aviez-vous été prévenue du départ de vos collègues du groupe écologiste ?

Danielle Auroi : La menace était brandie assez souvent depuis le départ de François de Rugy d'Europe Écologie-Les Verts l'été dernier et la création de l'Union des démocrates et des écologistes. Mais nous avons toujours voulu croire que nos valeurs communes en matière d'écologie suffiraient à nous rassembler. Au final, nous avons péché par naïveté. François de Rugy n'a même pas appelé Cécile Duflot pour la prévenir. Nous avons tous appris la nouvelle par communiqué.

Comment expliquez-vous cette scission ?

Nous...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4841131 le jeudi 19 mai 2016 à 22:17

    Écolos : "On est des victimes collatérales de l' INUTILITE