Écolos et communistes se déchirent à l'Assemblée 

le
2
Les députés EELV ont claqué la porte du groupe parlementaire qu'ils forment depuis 2007 avec les députés du PCF.

C'est le nouveau psychodrame de la journée à gauche, où un nouveau front s'est ouvert. Avec, cette fois, dans la distribution, des communistes dans le rôle des «méchants» et des écolos dans celui des «victimes». Ambiance cour de récréation garantie. Le tout avec pour décor les respectables murs du Palais Bourbon.

Mardi matin, le numéro 2 d'Europe Écologie-Les Verts (EELV), le sénateur Jean-Vincent Placé, avait pourtant appelé à l'apaisement, en lançant sur Europe 1 un «halte au feu à gauche», après le nouveau coup de chaud de la veille entre socialistes et écologistes. Auquel lui-même n'était pourtant pas totalement étranger...

Synopsis du feuilleton du jour. En début de journée, dans un communiqué signé à l'unanimité des quatre députés EELV, les écolos annoncent qu'ils claquent la porte du «groupe tech­nique» qu'ils forment depuis 2007 avec les députés communistes. À l'époque, le seuil nécessaire pour former un groupe était de vin

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2280901 le mercredi 30 nov 2011 à 10:26

    deux partis insignifiants basta !

  • piganaux le mardi 29 nov 2011 à 22:17

    Tous les articles émanent du figaro, objectivité façon boursorama.