Ecologie : Duflot réclame un «second souffle» après l'éviction de Batho

le
3
Ecologie : Duflot réclame un «second souffle» après l'éviction de Batho
Ecologie : Duflot réclame un «second souffle» après l'éviction de Batho

Feignant un semblant d'agitation mardi après l'éviction de Delphine Batho, les Verts ont finalement décidé de rester au gouvernement. Pas question toutefois de rester silencieux. Ce jeudi, la ministre du Logement, Cécile Duflot, a fait savoir qu'elle souhaitait un «véritable second souffle» en matière d'écologie. Certes, elle s'est posé la question du maintien au gouvernement et a été peinée du limogeage de sa consoeur socialiste. Mais «je suis résolue à n'être ni une observatrice désolée de la situation ni une spectatrice du renoncement», a tranché l'ancienne secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) dans un entretien au journal Le Monde.

«Je suis au gouvernement pour poursuivre le combat écologique, je ne suis pas là pour le regarder reculer. Il est nécessaire de repartir sur un autre pied au sein de ce qui a fait la majorité du 6 mai 2012», a-t-elle ajouté, justifiant ainsi la décision commune des Verts, venus la rejoindre mardi à son ministère en la présence du second ministre écolo du gouvernement, Pascal Canfin.

«Les rendez-vous de l'automne sur la transition énergétique, le budget et la fiscalité environnementale, qui étaient déjà très importants, deviennent brûlants», prévient Cécile Duflot. Mardi déjà, le secrétaire national d'EELV Pascal Durand avait lancé un petit avertissement: «Nous jugerons à la rentrée les engagements de ce gouvernement». Mais la plupart pensent que, faute de peser dans l'opposition, les écologistes auront plus de visibilité depuis Matignon. D'autres en revanche, estiment depuis longtemps qu'il faut fuir et que l'occasion du départ de Delphine Batho était parfaite: «Est-ce qu'on va continuer à recevoir des coups sur la tête, y compris quelquefois des coups de massue qui vous évanouissent et continuer à dire merci au gouvernement ?» s'était interrogé l'ancien candidat à la présidentielle, Noël Mamère.

« L'an II doit être celui de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M898407 le jeudi 4 juil 2013 à 16:57

    Comme le dit un bon dicton (breton ?): quand il n'y a plus de Batho, ça ne sert à rien de conserver Duflot !!!!

  • M1343167 le jeudi 4 juil 2013 à 15:02

    Mouais quelle dégage aussi cette buse !! Mais c'est toujours les mêmes photos, ou elle ne possède qu'une seule robe cette femme?...

  • M2280901 le jeudi 4 juil 2013 à 14:41

    il serait bien de la virer aussi cette pouffe !