Ecologie : des élus locaux dénoncent le «caprice» de Ségolène Royal

le
15
Ecologie : des élus locaux dénoncent le «caprice» de Ségolène Royal
Ecologie : des élus locaux dénoncent le «caprice» de Ségolène Royal

Ils dénoncent le «caprice» d'une «châtelaine» qui «(méprise) le peuple». Ils ? Des élus de droite comme de gauche, ulcérés par le véto de Ségolène Royal à un projet de tronçon d'autoroute A381 entre Fontenay-le-Comte (Vendée) et Rochefort (Charente-Maritime). Ils devaient envoyer ce lundi un courrier commun pour obtenir un «arbitrage au plus haut niveau de l'Etat», selon «Ouest-France».

On retrouve notamment dans cette fronde hétéroclite : le président de la région Pays-de-la-Loire, Jacques Auxiette (PS) ; le président du conseil général de Charente-Maritime et ancien ministre Dominique Bussereau (UMP) ; le député de Charente-Maritime, rival de Ségolène Royal, Olivier Falorni (PS) ; le président du conseil général de Vendée, Bruno Retailleau (UMP). Ce dernier a particulièrement la dent dure à l'encontre de la ministre.

«L'archétype d'une caste politicienne»

«Alors que plus rien ne s'oppose à l'A831, l'emploi de centaines de salariés et la sécurité de milliers d'automobilistes sont aujourd'hui suspendus au caprice d'une ministre qui se rêvait duchesse. C'est intolérable», colère l'élu sur le site du conseil général. «Le marais poitevin (que l'autoroute devait traverser, ndlr) n'est pas le jardin de Ségolène Royal. Et les Vendéens et les Charentais Maritimes ne sont pas des gueux qui s'inclinent sans broncher au passage de leur châtelaine», brocarde encore Bruno Retailleau.

«J'accuse Ségolène Royal de mentir et de mépriser le peuple dont elle tire pourtant, en tant qu'élue, sa seule légitimité», attaque-t-il. «Ségolène Royal est l'archétype d'une caste politicienne, symbolisée par la promotion Voltaire, que les Français rejettent», affirme-t-il. François Hollande est également issu de cette promotion.

Des raisons environnementales et financières

Jacques Auxiette déplore quant à lui, dans les colonnes de «Ouest-France», la décision ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • j477769 le jeudi 7 aout 2014 à 10:54

    ségo etait plus jolie avant d'etre ministre ,maintenant qu'elle a la grosse tete beaucoup moins attirante

  • janaliz le lundi 28 juil 2014 à 17:43

    clausfer : il faut vite prendre son comprimé !

  • clausfer le lundi 28 juil 2014 à 15:26

    Je ne comprends pas que le PS la tolère encore. C'est elle qui, en s'imposant candidate, a saboté les chances du PS, et nous a condamné à 5 ans de sarkosie avec les effets que l'on connait.

  • mfouche2 le lundi 28 juil 2014 à 14:22

    timbrée ! et dire que près de la moitié des électeurs avaient voté pour cette illuminée à l ambition dévorante à la présidentielle de 2007 . on l a echappé belle !

  • michevey le lundi 28 juil 2014 à 13:39

    Cette femme est visiblement en manque....! que quelqu'un se dévoue !!!

  • mark92 le lundi 28 juil 2014 à 12:23

    "Elle n'enverra pas le dossier technique aux entreprises". C'est grave, elle ne connait toujours pas le BAB du code des marchés publics ?? Ce n'est pas elle qui décide de l'envoi pour tel ou tel copain mais une annonce dans des revues spécialisées.

  • 300CH le lundi 28 juil 2014 à 12:11

    La bête noire de c guig nolets du trône à encore oublié de ce taire, elle n'est pas parti en vacance? Au moins ça nous fera un Petit répit de 15 jours

  • cinq7 le lundi 28 juil 2014 à 11:05

    En regardant l'arrivée du concordia à Gênes, hier j'ai trouvé idnamissible que personne n'est remercié segolene pour son aide précieuse et indispensable' grâce a elle et ses amis corses tout c'est bien passé, alors un grand merci sego, on saura s'en souvenir.

  • M3890093 le lundi 28 juil 2014 à 11:04

    Une anecdote de plus à verser au dossier déja long de cette gauche caviar.

  • M940878 le lundi 28 juil 2014 à 10:58

    rien de bien nouveau avec la p.intade du Poitou